un-agent-de-securite-de-l’ambassade-americaine-kidnappe-:-des-residents-de-turgeau,-revoltes,-se-mobilisent

Un agent de sécurité de l’ambassade américaine kidnappé : des résidents de Turgeau, révoltés, se mobilisent

Des pneus enflammés ont été dressés sur la chaussée en signe de protestation contre le kidnapping d’un citoyen. Des résidents de Turgeau appellent les autorités policières à prendre leur responsabilité

Vendredi 11 décembre 2020 ((rezonodwes.com))– Plusieurs artères du centre-ville de Port-au-Prince sont fermées à la circulation automobile à la suite d’un mouvement organisé par des résidents de Turgeau pour protester contre des actes de kidnapping.

Les protestataires ont érigé des barricades de pneus enflammés et placé des pierres sur la chaussée pour exiger la libération d’un citoyen enlevé, au soir du mercredi 9 décembre, à Turgeau. 

Le kidnappé, affecté au service de sécurité de l’ambassade américaine, est entre les mains de ses ravisseurs depuis plus de 72 heures. Selon les détails reccuilis, les bandits ont réclamé 100 mille dollars de rançon. 

La dégradation de la situation sécuritaire à Port-au-Prince interpelle. Des cas d’assassinat, des actes d’enlèvement se sont multipliés dans la capitale durant ces derniers mois. En dépit des annonces et des garanties données par les autorités judiciaires et policières, la situation n’a guère amélioré, au contraire le pire est à craindre avant les fêtes de fin d’année, se lamentent des citoyens.

Advertisement

Les hommes armés opèrent sans contrainte et certains caïds s’arrogent le droit de tenir des conférences de presse en ligne pour défier les forces de l’ordre.

Personne ne semble être à l’abri du climat d’insécurité. Vaquer à ses occupations s’apparente àun parcours de combattant alors que la peur semble gagner les esprits. Réussir à regagner son domicile après une journée de travail est un exercice à renouveler avec précaution. 

Au regard du tableau actuel, aucune annonce sur un plan sécuritaire avant les fêtes de fin d’année et du nouvel an n’a été communiqué par la Police nationale d’Haiti. Les citoyens de la capitale s’en remettent à la Providence en attendant les prochaines victimes à scandaliser l’opinion.

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *