lettre-ouverte-de-gumais-jean-jacques-au-president-jovenel-moise

Lettre ouverte de Gumais Jean-Jacques au Président Jovenel Moïse

Lettre ouverte à SEM Jovenel Moïse: Il est Temps de diriger Haiti en Chef d’Etat pour le compte du peuple Haitien. 

SEM Jovenel Moïse, Président de la République d’Haiti
Palais National 

Monsieur le Président,
En écrivant des OP-Ed dans les médias américains, la communauté internationale comprend bien vos démarches de charme en quête de légitimité internationale pour vos actions peu présidentielles et illegales dont vous ignorez les conséquences sur la souverainneté tant assoiffée par les fils et filles légitimes de la République et sur le sort du peuple Haitien qui vous a confié ce mandat. Diriger c’est prévoir; Mais semble-t-il vous vous êtes perdu dans la compréhension du vrai sens des coopérations internationales. Aussi, ne consideriez vous pas que l’enfoncement dans l’impunité, d’un Etat failli comme le nôtre, sous l’emprise totale et continue de l’Etranger annonce déjà notre disparition en tant que Nation?

Entre autres, même s’il existerait des stratèges politiques étrangers, qui indécemment, vous manipulent dans vos desseins les plus malsains et politiquement mesquins, une étincelle de conscience patriotique devrait vous rappeler que le pouvoir politique est éphémère et que la République est plus grande que vos ambitions personnelles; Detrompez-vous Excellence, le faux support international dont vous pourriez en tirer, est tout simplement, une contre partie de rançon et d’asservissement international au profit des intérêts géopolitiques strictes de vos dominateurs. 

Monsieur le Président, Vous dirigez Haiti pour les Haitiens et non pour le Core group, encore moins pour Washington, l’OIF et la Caricom. Une constitution reste et demeure une émanation juridique de la souverainneté populaire, légitimement adoptée par l’ensemble des couches sociales et forces vives d’une nation. Pas la peine de vous rappeler que même cette opposition politique, à contenance exécrable et contenu puant, a son rôle à jouer dans tout processus honnête visant à doter le pays d’une nouvelle constitution.

Aussi, Ne serait-il pas plus sage et noble de votre part, de faire accompagner techniquement votre « soit disant » comité consultatif indépendant, des expertises nationales crédibles et honnêtes de la République pour le bonheur patriotique et souverain de notre chère Haïti? Pourquoi un tel entêtement aussi servile et plat, dénué de tout honneur présidentiel, voulant à tout prix soumettre les jurisprudences suprêmes nationales constituant une affaire interne d’Etat, d’ordre d’intérêt national par devant l’Etranger? 

Le réalisme politique voudrait que votre mandat politique se termine le 7 février 2022 mais en toute constitutionnalité, vous devriez partir le 7 février 2021, considérant le principe d’équité reciproque entourant la loi electorale de 2015 que vous avez évoquée pour rendre caduc le parlement Haitien. Cependant, du principe de stabilité réquise, de transition ordonnée et pour ne pas créer brusquement un vaccum de leadership politique, le réalisme et la raison semblent être à vos côtés pour conduire les rênes du pays jusqu’en 2022. 

En conséquence, Monsieur le Président, Il vous serait plus avantageux politiquement de vous élever en statut d’homme d’Etat accompli en vue de préparer et doter le pays d’un Gouvernement de Transition Démocratique Non Partisan (GTDNP), capable de Reconfigurer ou Redéfinir la Démocratie Haitienne sur de nouvelles bases constitutionnelles durant les trois (3) prochaines années; Et ce processus, dès le 7 Février 2021, avec un nouveau Premier Ministre de Concensus venant de la societé Civile neutre ou de la Diaspora. 

En effet, Ce gouvernment de transition travaillera durant la dernière année de votre mandat pour lancer les négociations pour un vrai dialogue politique, établir des comités et commissions sectoriels de consensus pour tous les grands dossiers d’intérêt national; Durant la seconde année, après votre départ, sous la présidence d’un Juge de la Cour de Cassation, le Premier Ministre et son gouvernement de transition mobiliseront le pays sur la nouvelle constitution, les grands chantiers de la conférence nationale et doter le pays d’un conseil electoral indépendant et répresentatif des secteurs vitaux de la nation; Durant la troisième ou la dernière année, le gouvernement adoptera la nouvelle constitution consolidant un système Présidentiel, réformera le système judiciaire, établira un agenda economique et social pour le pays, adoptera un nouveau systême politique ayant 5 grandes plateformes nationales et organisera des élections générales libres et honnêtes pour tous les postes électifs.

Advertisement

Par conséquent, il est de toute évidence que cette nécessité historique de doter le pays d’une nouvelle constitution est dépourvue de légitimité populaire sous votre leadership tant décrié. De ce fait, embarquer le pays dans des démarches électorales sous l’égide d’une constitution illégitime ouvrira la voie à un autre cycle de crises qui indéniablement empirera ces conditions socio-économiques infernales que nous connaissons tous aujourd’hui. Vouloir à tout prix plaire à l’étranger pour conserver le pouvoir ou pour sécuriser une quelconque immunité judiciaire pour vos alliés, est un risque majeur duquel l’ordre du chaos interminable tirera ses fondements pour nous punir et imposer à la nation Haitienne ingérance et occupation.

Organiser des éléctions sans préalablement reconfigurer la démocratie Haitienne au moyen d’une nouvelle constitution légitimement adoptée sous l’égide d’un gouvernement de consensus, politiquement neutre, non partisan et le plus important moralement crédible, constituera tout simplement une aubaine pour l’étranger manipulateur, qui voulant toujours tirer profits de nos interminables crises, continuera à imposer ses normes anti-Républicaines. 

En toute sincérité et par amour patriotique, Je suis convaincu que les missions régaliennes de Président de la République vous interpellent en ce moment précis de l’histoire de l’humanité. Dans ce contexte de crise sanitaire mondiale, de recession économique et d’incertitude généralisée, gratifier au pays un geste solennel de raison en refoulant votre égo à l’égard des revendications de vos concitoyens et en repoussant cet esprit de basesse vis à vis de l’étranger serait illustre de votre part. Ce qui vous permettera enfin de prendre des décisions fortes non partisanes dignes d’un Chef d’Etat capable de soutenir la Justice en vue d’éradiquer ce phénomène de violences généralisées, de banir cette impunité effrayante; De faire baisser le coût de la vie et surtout de léguer au pays un climat idéal à la stabilité politique et propice aux changements constitutionnels et systémiques tant voulus par les générations montantes.
Espérant que les conseils prodigués dans cette présente interpelleront votre illustre conscience et dans l’attente de mésures d’Etat salvatrices, Recevez Son Excellence Monsieur le Président de la République, l’expression de mes sentiments patriotiques les plus nobles. 

Pour les héritiers du sang de l’alliance; Pour les Fils et Filles de Jacques 1er et de Faustin 1er; Pour les illuminés du temps des temps; 

Gumais Jean-Jacques, AvMP
jjgumais@gmail.com
Tous droits réservés@Decembre 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *