ani-:-l’ex-activiste-claude-joseph-declare-qu’-« haiti-est-un-etat-souverain »-mais-promet-de-repondre-« personnellement »-aux-preoccupations-de-core-group,-le-patron-de-son-patron

ANI : L’ex-activiste Claude Joseph déclare qu’ « Haïti est un état souverain » mais promet de répondre « personnellement » aux préoccupations de Core Group, le patron de son patron

L’ancien activiste GNB, Claude Joseph fait pitié et en même temps fait vraiment rire, si seulement il pouvait savoir qu’on gagnerait davantage en gardant le silence que de venir débiter des sottises à tout bout champ et quand il sait pertinemment bien que les Tèt Kale veulent le beurre et l’argent du beurre ».

Leonel Fernadez : Haïti est un état en faillite.
Luis Abinader : Haïti est un état délabré.
Dr. Montferrier Dorval : Le pays n’est ni dirigé ni administré.
Transparency International : Haïti a l’indice de perception de corruption le plus élevé dans les Caraïbes.

Samedi 18 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–A moins de deux mois de son éviction à la tête de la Chancellerie haïtienne, l’ex-activiste GNB Claude Joseph n’a pas fini de faire parler de lui dans son rôle de porte-parole patenté de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise en faisant tout pour éclipser le PM de facto, Joseph Jouthe, à bâbord du bateau à la dérive depuis février 2017.

Le ministre de facto des Affaires Etrangères et de la Propagande Internationale, Dr. Claude Joseph, a confirmé que « le gouvernement répondra aux préoccupations concernant les défis de sécurité exprimés par la communauté internationale, tout en insistant sur le fait qu’Haïti est un État souverain« . Un état souverain à la merci des étrangers pour lui procurer éventuellement et gratuitement le vaccin contre covid-19.

Selon M. Joseph qui n’avait aucune sympathie pour Michel Martelly et les Tèt Kale, qui, selon lui, veulent le beurre et l’argent du beurre, « pendant les presque quatre années où Jovenel Moise a été au pouvoir, on ne peut pas l’accuser d’avoir un programme dictatorial« , oubliant que la Constitution n’accorde nullement au président le droit de légiférer, une violation flagrante qui s’apparente à la dictature des Duvalier.

« Ce n’est pas à la fin de son mandat qu’il aura ce désir« , a-t-il déclaré à une station de radio locale, sans toutefois préciser exactement la date de la fin de son mandat constitutionnel, un article qui ne peut être en aucun cas interprété.

Advertisement

Dr. Joseph qui a affirmé qu’ »Haiti est un Etat souverain« , a, par contre indiqué qu’il a « compris les préoccupations du Core Groupe et a promis de s’en occuper personnellement« , ajoutant qu’avec « la situation actuelle du pays en matière de sécurité, l’État doit agir ». M. Joseph aurait complètement oublié que la fédération des gangs G9 qui terrorisent la population, tuent, violent, volent et assassinent, brûlent des maisons a été faite sous l’instigation du président Jovenel Moise, selon les révélations de Me. Reynold Georges, un ex-conseiller juridique au Palais national.

Malgré le rejet de ces déclarations par plusieurs membres du gouvernement illégitime, qui ont refusé de prendre des « leçons » de la communauté internationale, ce qui est un faux prétexte, le conseiller présidentiel Guichard Doré a confirmé mercredi que l’administration modifiera la législation de l’ANI avec l’aide d’une organisation de défense des droits de l’homme. Le régime est comme une marionnette aux mains de Core Group, les vrais dirigeants du pays actuellement, a dénoncé récemment un membre de la Fusion.

Parmi les principales critiques formulées à l’encontre de l’agence de renseignement (ANI) – VSN version 2.0 – , on trouve l’absence d’une structure indépendante pour la contrôler, ce qui, selon les critiques, constitue une menace pour les libertés.

En outre, ils soulignent que ses agents bénéficient d’une immunité de justice et peuvent cacher leur identité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *