la-republique-dominicaine-lance-une-consultation-pour-le-deploiement-de-la-5g

La République Dominicaine lance une consultation pour le déploiement de la 5G

Lundi 21 décembre 2020 ((rezonodwes.com))– La République Dominicaine a lancé ce 21 décembre 2020 une consultation de proposition de cahier des charges du spectre pour le déploiement de la 5G.

L’Institut dominicain des télécommunications (Indotel) a annoncé qu’il présenterait le contenu de « plusieurs aspects pertinents » de la proposition du dossier d’appel d’offres pour le spectre dans la bande 700 MHz et dans le segment 3300 à 3460 MHz pour la fourniture de les services mobiles et l’introduction dans le pays de la cinquième génération (5G).

Dans un document de presse, l’agence a déclaré que ce processus était prévu pour janvier prochain, comme l’a annoncé le président Luis Abinader.

Afin de se conformer aux dispositions de distanciation sociale, il effectuera cette présentation via la plateforme Zoom.

L’inscription pour participer à la présentation est accessible aux personnes intéressées sur le site Internet d’Indotel et sur les réseaux sociaux de l’institution.

Une fois la réunion virtuelle organisée, l’organisme de réglementation des télécommunications recevra les commentaires des parties intéressées jusqu’au 6 janvier 2021, par courrier électronique à tenderpectro@indotel.gob.do.

« Avec cet appel d’offres public, Indotel met un spectre précieux à la disposition du secteur qui garantira que les utilisateurs dans toute la géographie nationale puissent obtenir des services à des niveaux de qualité jamais connus auparavant », a déclaré l’agence.

Rappelons que la République dominicaine avait proposé de soumissionner pour que la 5G soit disponible en 2021.

Dans un message concis sans plus de détails, l’Institut dominicain des télécommunications (Indotel) avait estimé que l’année prochaine le pays aurait la 5G et avait ajouté que cela se produirait en raison de l’appel d’offres prévu dans des bandes compatibles avec cette technologie. Ses autorités ont approuvé une réorganisation du spectre à cette fin.

«Avec la mise en place de réseaux de ce type, le gouvernement cherche à garantir le développement économique et le bénéfice des citoyens, à travers des plans qui favorisent la croissance et la compétitivité, ainsi que l’égalité des chances, la promotion de l’innovation et libre concurrence », avait déclaré le président de la République dominicaine, Luis Abinader.

En parallèle, la présentation officielle du décret 539/2020 a été annoncée, qui déclare d’un grand intérêt national le droit essentiel d’accès universel à Internet à large bande et l’utilisation productive des technologies de l’information et de la communication. Pour s’y conformer, le régulateur local est chargé de formuler le Plan National Haut Débit, en coordination avec différentes institutions locales.

Advertisement

Dans la même résolution, Indotel a reçu l’ordre de «prendre les mesures nécessaires pour assurer la disponibilité des bandes 700 MHz (698-806 MHz) et 3,3 à 3,4 GHz pour garantir que ces fréquences pourront faire l’objet d’un appel d’offres public en 2021. ». Ensuite, il est ordonné que «les fréquences comprises dans le segment 500 et 806 MHz, dont l’assignation est sous l’administration d’entités publiques, soient mises à la disposition d’Indotel».

Dans la sixième section du document, entre-temps, « la Compagnie dominicaine de transport d’électricité (ETED) est chargée de mettre en service l’unité de fibre optique, ainsi que de conclure l’activation des nœuds d’accès en fibre optique. pour offrir des services à large bande ». Ensuite, la mise en œuvre de la télévision numérique terrestre, prévue jusqu’à présent pour août 2021, est reportée avant la fin de 2022.

De cette manière, la République dominicaine est ajoutée à la liste des pays de la région qui visent à mettre en œuvre rapidement la 5G, avec des opérateurs locaux qui ont déjà généré des pilotes. La technologie est déjà une réalité dans certains pays de la région, comme l’Uruguay et le Brésil, et on s’attend à ce que dans cinq ans, elle soit responsable de 8% des connexions mobiles en Amérique latine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *