l’apprenti-dictateur-et-son-cep-dermalog-exclusif-continuent-de-faire-sombrer-haiti-dans-l’illegalite-et-l’inconstitutionnalite

L’apprenti-dictateur et son CEP-Dermalog exclusif continuent de faire sombrer Haïti dans l’illégalité et l’inconstitutionnalité

Se mettant en tête qu’il va pouvoir imposer sa présence au Palais National après le 7 février 2021, à la fin de son mandat constitutionnel, l’apprenti-dictateur ordonne à ses 9 conseillers électoraux, recrutés pour sélectionner les membres de la 51e legislature, de foncer en cinquième vitesse avec leur projet à maintes reprises rejeté par une grande partie de la société haitienne

Advertisement

Jeudi 24 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–Guy Roméus, membre du Conseil électoral provisoire d’Haïti, a annoncé pour bientôt la publication d’un décret sur le référendum constitutionnel et la tenue d’élections.

En dépit de la polémique et de son déficit de légitimité dû au refus de la Cour de Cassation de recevoir la prestation de serment de ses membres, le CEP-Dermalog, poursuit ses activités et affirme qu’il aura la possibilité de présenter une Constitution adaptée aux enjeux actuels.

Le conseiller électoral a même révélé que cette semaine ils se sont rendus dans les départements de la Grand’Anse et dans le Nord pour évaluer les infrastructures électorales de ces zones et ont discuté avec la population des principaux doutes sur le vote.

« Les citoyens sont prêts pour les élections », a-t-il déclaré le plus sérieusement possible.

Cependant, à l’approche de la date du processus électoral, les partis politiques et les organisations de la société civile rejettent la proposition de Moïse et préconisent la mise en place d’un gouvernement de transition à partir du 7 février, date de la fin du mandat constitutionnel du Président.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *