l’uit-cree-un-groupe-de-recherche-ouvert-sur-les-reseaux-autonomes

L’UIT crée un groupe de recherche ouvert sur les réseaux autonomes

Le nouveau Groupe spécialisé de l’UIT jettera les bases  de nouvelles normes de l’UIT



Genève, 24 décembre 2020 ((rezonodwes.com))– L’Union internationale des télécommunications (UIT) – institution spécialisée des Nations Unies pour les technologies de l’information et de la communication (TIC) – a créé un nouveau Groupe spécialisé pour favoriser l’émergence de réseaux TIC capables de contrôler leur comportement de manière autonome, dans un souci d’efficacité. La participation est ouverte à toutes les parties intéressées.

Le Groupe spécialisé de l’UIT sur les « réseaux autonomes » procédera à une étude préalable à la normalisation, afin de déterminer la façon dont les normes de l’UIT favoriseront la mise en œuvre de réseaux autonomes et leur évolution au cours des années à venir.

« Les normes de l’UIT intègrent les dernières avancées technologiques, tout en tenant compte des conséquences qui en résultent pour la dynamique commerciale, afin de permettre aux acteurs du secteur de progresser de concert », a déclaré le Secrétaire général de l’UIT, Houlin Zhao. « L’innovation en vue du déploiement de réseaux autonomes nécessite une évolution viable sur le double plan technique et économique, et les normes de l’UIT favorisent depuis longtemps une évolution dans ce sens ».

La complexité toujours plus grande des réseaux ouvre la voie à de nouvelles expériences de communication hautement interactives et à des innovations dans des domaines tels que la santé numérique et les systèmes de transport intelligents. Les réseaux IMT-2020/5G et les réseaux futurs seront des acteurs polyvalents et souples, capables de répondre aux exigences d’un ensemble très divers d’applications TIC.

Cette capacité d’adaptation est rendue possible par les progrès considérables réalisés dans les domaines de l’informatique en nuage et de la virtualisation des réseaux – révolution logicielle qui transforme radicalement le secteur de la mise en réseau – mais ajoute également à la complexité des réseaux.

L’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique sont appelés à jouer un rôle déterminant dans la gestion de cette complexité, notamment pour répondre aux nouvelles exigences en matière de gestion et de contrôle des réseaux, ces exigences dépassant les capacités des êtres humains ainsi que des processus automatisés définis au préalable.

« À un moment où les réseaux de communication sont de plus en plus sollicités en raison de l’accroissement du nombre d’abonnements des utilisateurs et des nouvelles attentes relatives aux services dans les différents secteurs d’activité, les opérateurs de réseaux doivent trouver des moyens novateurs de faire face à ces contraintes, tout en maîtrisant les coûts opérationnels », a déclaré le Président du Groupe spécialisé, Leon Wong, ingénieur de recherche chez Rakuten Mobile, qui a rejoint récemment l’UIT.

La complexité des architectures de réseau les plus récentes a conduit à l’émergence des réseaux autonomes, mais ces architectures créent également les conditions nécessaires à l’intégration de techniques d’ »intelligence créative » dans les réseaux 5G et les réseaux futurs.

Advertisement

« Les techniques d’intelligence créative peuvent fournir une nouvelle couche d’abstraction, en instaurant un mécanisme d’évolution qui stimule l’autonomie », a déclaré M. Wong.

Les réseaux autonomes présenteront des capacités d’autonomie telles que la capacité de se surveiller, de fonctionner, de se rétablir, de se protéger, de s’optimiser et de se reconfigurer. Ces réseaux pourront s’adapter et améliorer de manière autonome la gestion et le contrôle, mais pourront aussi être auto-évolutifs grâce à l’expérimentation en ligne, pour permettre une meilleure composition des contrôleurs et des hiérarchies de contrôleurs.

Le Groupe spécialisé étudiera les techniques d’intelligence créative qui tirent parti de cette expérimentation en ligne, en élaborant des concepts fondamentaux tels que « l’évolution exploratoire », « les comportements émergents » et « l’expérimentation souple en temps réel ».

Il étudiera la signification et les caractéristiques des réseaux autonomes, en fournissant des définitions et une terminologie destinées à clarifier les concepts qui sous-tendent la créativité dans les réseaux autonomes. Il proposera également des outils techniques relatifs à l’évolution des réseaux autonomes, afin de favoriser l’adaptation dynamique des réseaux aux environnements et cas d’utilisation des TIC futurs. Enfin, il exposera les concepts se rapportant à l’architecture et élaborera des lignes directrices associées, pour permettre des niveaux d’autonomie accrus grâce à une expérimentation souple en temps réel.

Le Groupe devrait apporter une contribution essentielle à la cohérence de l’innovation en vue du déploiement des réseaux autonomes, en offrant un cadre ouvert pour la collaboration entre les spécialistes de la normalisation et la communauté d’utilisateurs de code source ouvert et tous les acteurs du secteur privé ainsi que les établissements universitaires qui mènent des activités dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *