jovenel-et-jouthe|cadeaux-de-noel-–-etat-de-droit-:-haiti-obtient-3.5/10-a-l’ecole-de-l’ »indice-de-la-liberte-humaine-2020″-publie-par-les-instituts-fraser-au-canada-et-cato-aux-etats-unis

Jovenel et Jouthe|Cadeaux de Noël – Etat de droit : Haïti obtient 3.5/10 à l’école de l’ »Indice de la Liberté Humaine 2020″ publié par les instituts Fraser au Canada et Cato aux Etats-Unis

Juste avant le Venezuela, Haïti dirigé par un régime autoritaire frôlant le totalitarisme et la dictature, est classé en avant-dernière position en Amérique et dans la région des Caraïbes dans le rapport de l’ « Indice de la Liberté Humaine 2020 » publié cette semaine.

L’indice 2020 est basé sur des données datant de 2018 à décembre 2020 et portant sur 162 pays incluant Haïti.

Vendredi Jour de Noël 2020 ((rezonodwes.com))–Sur une échelle de 0 à 10, où 10 représente plus de liberté, la note moyenne de liberté humaine pour 162 pays, incluant Haïti, très en-dessous de la moyenne, évalués en 2018 était de 6,93.

Haïti obtient dans le classement 2020 de l« Indice de la Liberté Humaine 2020« , une note globale de 6.68 sur 10, ce qui place le pays au 98e rang mondial, en baisse de douze places par rapport à l’édition 2016, avant l’arrivée du régime de l’apprenti-dictateur Jovenel Moise au pouvoir. Publié conjointement par l’Institut Fraser, au Canada, et l’Institut Cato, aux Etats-Unis, l’indice 2020 est basé sur des données datant de 2018 et portant sur 162 pays.

L’indice 2020 pris très au sérieux par les gouvernements évalués, s’appuie sur 76 indicateurs. La Nouvelle-Zélande y occupe la première place avec un score de 8,87 points, suivie par la Suisse, Hongkong, le Danemark, l’Australie, le Canada, l’Irlande, l’Estonie, l’Allemagne et la Suède.

Concernant Haïti, indique le rapport, les données de 2018-2020 démontrent que le pays, sous la férule d’un président s’appropriant tous les pouvoirs en gouvernant par décret, et repoussant sauvagement toutes les séries de manifestations et de revendications populaires, peu de progrès en matière de liberté humaine ont été accomplis. Ainsi, l’administration Jovenel Moise/Lapin-Jouthe a-t-elle obtenu la mauvaise note de 3.5/10 en matière d’Etat de Droit en Haïti, un cadeau de Noël qui, sans nul doute, a tout pour déplaire tant au chef du régime qu’à ses supporteurs et fanatiques refusant d’admettre que la presse [libre et indépendante comme Rezo Nòdwès

Advertisement
] – est un thermomètre ne pouvant seulement qu’indiquer la température du corps.

La dernière fois qu’Haïti enregistre une note de 7 points et plus sur 10, c’était bien avant l’arrivée du régime Tèt Kale au pouvoir en mai 2011.

Parmi les pays inclus dans le rapport de cette année et de l’année dernière, fait remarquer l’indice, le niveau de liberté ne s’est guère amélioré (0,01) par rapport à 2017, 87 pays ayant augmenté leur note et 70 l’ayant diminuée. Depuis 2008, le niveau de liberté global a légèrement diminué (-0,04), avec 70 pays dans l’indice augmentant leur note et 70 diminuant.

Notons que la République Dominicaine se retrouve dans un classement nettement supérieur à la position stagnante où les autorités haitienens se complaisent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *