jovenel-moise-appelle-a-« sauver-le-pays »-dans-son-message-de-noel

Jovenel Moise appelle à « sauver le pays » dans son message de Noël

Pourrait-on « Sauver le pays« , en gardant dans le tiroir le rapport de la Cour des Comptes sur la dilapidation des $4 milliards des fonds de Petro Caribe ? Pourrait-on « Sauver le pays » quand les assassins du bâtonnier Dorval courent encore les rues ? Pourrait-on « Sauver le pays » quand les prisons regorgent de prisonniers politiques ? Pourrait-on « Sauver le pays » quand la corruption et l’impunité règnent en maître dans les administrations publiques ? Sans un système judiciaire fonctionnel et indépendant, comment pourrait-on arriver à « sauver le pays » livré aux mains des gangs fédérés ?

Aucun pays au monde ne se construit et ne peut être « sauvé » dans le mépris des lois et des normes établies avec les violations systématiques de la Constitution. Sans le respect de la Constitution, on ne peut en aucun cas parler de « sauver le pays« , car la Charte fondamentale est d’application stricte et sans « interprétation« .

Vendredi 25 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–Dans son traditionnel message de Noël, le tout dernier de sa présidence qui prend fin le 7 février 2021, le président haïtien Jovenel Moïse a appelé vendredi à « sauver le pays malgré les difficultés« .

« Quand l’espoir pour l’unité s’amenuise et que la division veuille prendre le-dessus, il faut le courage des femmes et des hommes de grande conviction pour raviver la flamme« , a écrit M. Moise sur son compte de réseau social Twitter.

Haïti, vers 2021, se dirige une seconde fois consécutive sans l’ouverture d’une législature au deuxième lundi de janvier, et au milieu de conflits politiques et de la demande de démission du président par l’opposition faisant valoir les dispositions constitutionnelles.

Advertisement

« Malgré les embûches, continuons d’avancer car, ensemble, nous avons un pays à sauver« , a indiqué Jovenel Moise quitte à imposer un CEP illégalement pour organiser des élections ‘contestées » au départ.

Les experts pronostiquent un scénario politique tumultueux en Haïti l’année prochaine si l’apprenti-dictateur soutenu par l’administration Trump et Core Group, parvient à préserver sa position après le coup d’état sur la Constitution, prévu pour le 7 février 2021, et à entreprendre les projets de changement constitutionnel et d’élections générales.

Soulignons que sous l’administration de Jovenel Moise, jamais les institutions haïtiennes n’ont été aussi décriées et inefficaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *