un-adulte-vaccine-qui-croit-au-pere-noel-(santa-claus)

Un Adulte vacciné qui croit au Père Noël (Santa Claus)

« Historiquement, lorsqu’un peuple a atteint ce point critique de disjonction épistémologique, même quand sa volonté n’est pas encore bien définie, son prochain rendez-vous est inéluctablement l’attaque de la citadelle du statu quo. » (Joel Léon)

Samedi 26 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–

« Il ne s’agit en fait pas de la construction d’un nouvel ordre mondial et est en fait un peu meilleur que celui qui a émergé au lendemain de la guerre mondiale. C’est pourtant une sorte de cadre militaire pour accompagner l’ordre sauvage du capitalisme néolibéral; une théorie des conflits de faible intensité a déjà été produite par des experts américains à cet effet. Et si je ne sais pas si la guerre du Golfe montre que les conflits Nord-Sud inhérents à cette conception ont déjà dépassé le «seuil» d’intensité envisagé, je crois fermement que les années à venir ne montreront que le capitalisme réellement existant est la barbarie. Et dans sa nouvelle tenue néolibérale, cela ne signifie rien de plus qu’une barbarie sans limites. » (Samir Amin, L’Empire du Chaos)

Je ne célèbre aucune fête ; aucune date n’est spéciale pour moi, à part du Premier Janvier, Jour de l’Independence d’Hayti et le Premier Jour de l’Année qui est une bénédiction et une grâce  non-méritées du Créateur. En ce 25 Décembre, où le monde est en fête, l’altermondialiste que je suis ne saurait passer son temps à formuler des vœux dénués de sens et de sincérité à de pauvres malheureux et des compatriotes qui vivent dans l’incertitude absolue et le désarroi total. Je veux prendre un peu de temps de ce jour très spécial pour les leadeurs religieux affairistes, les hommes d’affaires gloutons et des grandes entreprises qui font de grands profits, pour adresser les jeunes de mon pays sur la mondialisation libérale et le néolibéralisme prédateurs. Samir Amin est un auteur prolifique, politologue, statisticien et économiste égyptien que bon nombre de mes contemporains et compatriotes ne connaissent pas ; mais il reste et demeure le théoricien principal de l’antimondialisme et de l’altermondialisme. C’est un monsieur que les jeunes haïtiens doivent lire s’ils veulent sortir du joug de l’arnaquage et  l’analphabétisme prônés par les élites crapules et les vendeurs de micros et de stylos en Haïti. Après avoir lu « L’Ethnie à l’assaut des nations » et «L’Empire du Chaos» en 1995, je suis tombé amoureux de l’intelligence et la combativité de cet auteur humanocrate qui a écrit plus de quarante livres. C’est à la lumière des analyses de Samir Amin que je vais réconforter les jeunes de mon pays et les porter à s’armer de courage pour prendre le taureau de l’impérialisme et du capitalisme barbares par les cornes pour retirer Haïti de l’ornière du marasme. 

Il n’y a pas de fatalité dans la vie et un peuple ne saurait vivre toute son existence dans le désarroi, la misère et la pauvreté abjecte. Voilà pourquoi je partage l’idée du journaliste Joel Léon, un des fers de lance du combat réfléchi et spirituel pour la nouvelle Haïti. Haïti n’est pas une exception dans le monde et nombreux pays connaissent le même sort qu’Haïti, et ce n’est pas la Providence qui rend l’existence de ces peuples malheureuse. Samir Amin écrit dans « l’Empire du Chaos » que : «  La mondialisation « libérale » reproduira en l’approfondissant la polarisation et appellera, de ce fait, les peuples des périphéries à des mouvements de rejet […] qui ne peuvent être que massifs et violents. Or la pensée politique occidentale ne se préoccupe que d’un seul problème: comment gérer l’intolérable? Dans ce cadre l’ordre économique (un grand désordre en fait) produit par le marché mondial doit être complété par un ordre militaire qui assure la répression efficace des révoltes du Sud. » Les étudiants et jeunes fous furieux qui ont porté le Vicaire Jean Bertrand Aristide au pouvoir en 1990, n’ont pas eu la chance de lire ce grand monsieur, sinon ils comprendraient toutes les manipulations de ce bandit et éviteraient ce chaos à Haïti aujourd’hui. Malheureusement, les jeunes d’aujourd’hui, plus instruits et plus alertes que ceux des années 80 et 90 n’arrivent pas à saisir la portée des analyses de Samir Amin qui seraient bénéfiques dans leur combat pour la régénérescence de notre chère patrie vilipendée.

Je suis immigrant tiers-mondiste et je ne me fais aucune illusion sur la méchanceté et l’apathie des pays développés et des grands de ce monde. Prenons par exemple Donald J. Trump qui a été à Little Haiti en 2016 à coup d’argent, et qui avait déclaré qu’il serait le champion d’Haïti. Trump avait bien la volonté de faire la différence avant son élection, mais une fois arrivé au pouvoir, il s’est laissé obnubiler par les lobbyistes anti-Haïti qui travaillent pour le compte des dilapidateurs des Fonds Petrocaribe, les bandits scélérats de la classe d’affaires et ces satanistes du Département D’Etat Américain. Un vol de plus de trois milliards de dollars n’est pas une mince affaire ; il faut de grandes capacités logistiques et tout un apparatus financier et légal pour déplacer tout cet argent. Je reconnais qu’Haïti a beaucoup souffert durant la présidence de Trump, et je ne vais pas le disculper parce qu’il avait les moyens pour rappeler Jovenel Moise, les racailles de la classe politique et de la classe d’affaires, et même Gilbert Bigio, le parrain, un « fournisseur de big data en intelligence » un peu partout à travers la planète, à l’ordre. Les efforts de Trump par rapport à nos attentes ont été insignifiants. J’ai retenu une chose : Aux Etats-Unis d’Amérique, l’argent est le nerf de toutes choses. Trump a trompé nos compatriotes qui ont grandement contribué dans sa campagne ; et malheureusement, cette tromperie a eu des répercussions néfastes sur le peuple haïtien en général. Mike Pompeo a un caractère aussi impitoyable que le Général Gnaeus Pompeius Magnus dit Pompey de Rome, un boucher. Donald Trump ne se trompait pas quand il avait déclaré que les Etats-Unis ont entretenu de bonnes relations avec Rome. Ces messieurs au pouvoir à Washington D.C. ne sont pas différents des bouchers de l’Empire Romain.

Nombre de nos compatriotes croient qu’avec Joe Biden, les choses iront mieux pour le pays ; mais ils feignent d’ignorer que ce Biden était Sénateur durant le Coup d’Etat de 1991, durant les deux mandats de Bill Clinton, un autre malfaiteur, et Vice-Président pendant huit années sous l’Administration d’Obama, un nègre de maison. L’Haïtien est « dur de comprenure » comme disaient les blagueurs dans les veillées funèbres. Le système d’apartheid et d’exploitation établi par l’Occident est vieux de plus de 400 ans ; ce n’est pas un bon matin que les bourreaux deviendront humains sans une véritable campagne  de descélératisation. Pa gen sekrè nan fè kola. Lisons ce que dit Samir Amin : « Au cours des dernières années la mondialisation des affaires politiques et économiques s’est accélérée à un point tel que le système global en acquiert de nouvelles dimensions qualitatives. Acceptée sans réserves par les pouvoirs et les idéologies dominantes, cette mondialisation est porteuse de conflits tels, qu’elle ne débouche que sur l’Empire du chaos. Crise du socialisme, recul des perspectives de développements régionaux significatifs dans les Suds, effondrement de l’espoir d’une construction européenne ouverte sur le progrès social mondial, triomphe du préjugé atlantiste, médiocrité des visions des pouvoirs, absurdité des réponses populaires. L’humanité paie cher l’universalisme tronqué proposé par le capitalisme et sa critique insuffisante par les gauches historiques. » Nous ne pouvons pas combattre nos bourreaux du CORE GROUP sans une vision qui va à « contre-courant des idées reçues, une théorie critique du système mondial, les linéaments d’une alternative progressiste nécessaire. »

Les jeunes diplomates haïtiens, férus de l’histoire universelle et des relations internationales doivent mettre du temps pour étudier et comprendre le « Phénomène Trump » aux Etats-Unis d’Amérique. Vouloir considérer les démocrates comme des héros et les républicains comme des vilains, c’est croire au Père Noel. Il y a un establishment aux Etats-Unis qui est établi depuis la fondation de ce pays, et cette aristocratie est toujours en contrôle de tout ce qui se passe. Joe Biden fait des promesses et commence à bluffer les Noirs Américains avec des nominations de noirs américains, d’immigrants noirs, d’hispaniques et autres minorités. Le commun des mortels applaudit, mais il ne comprend pas que ces nominations ne vont pas au-delà d’une simple figuration. C’est une sorte de trompe œil ; et la plupart de ces gens représentent en fait, la Communauté LGBTQ, un autre désastre. Durant cette histoire de pandémie de COVID19, l’économie américaine a régressé, et les grands perdants sont les gens issus des minorités (noirs et latinos). Avez-vous vu une velléité de la part des bandits légaux au Sénat Américain et au Congrès pour donner une assistance considérable à ces personnes vulnérables qui ont perdu leur emploi, leur maison, leur appartement et qui sont sans abris, délaissés comme le font d’autres pays enrichis ? Non. Les deux chambres se sont entendus dans le grand silence dans le dernier trimestre de l’année dernière et cette année encore pour donner un « Allègement Fiscal » aux multimillionnaires et milliardaires ; pendant que la classe moyenne supporte le Trésor Public. Pourquoi les différentes administrations s’entendent toujours pour ne pas taxer les riches ?

Advertisement

Jésus, le Christ. Citoyen modèle savait payer ses taxes. Lisons ce qui est écrit en Mathieu 17 v 24 à 27 : « Lorsqu`ils arrivèrent à Capernaüm, ceux qui percevaient les deux drachmes s`adressèrent à Pierre, et lui dirent: Votre maître ne paie-t-il pas les deux drachmes? Oui, dit-il. Et quand il fut entré dans la maison, Jésus le prévint, et dit: Que t`en semble, Simon? Les rois de la terre, de qui perçoivent-ils des tributs ou des impôts? De leurs fils, ou des étrangers? Il lui dit: Des étrangers. Et Jésus lui répondit: Les fils en sont donc exempts. Mais, pour ne pas les scandaliser, va à la mer, jette l`hameçon, et tire le premier poisson qui viendra; ouvre-lui la bouche, et tu trouveras un statère. Prends-le, et donne-le-leur pour moi et pour toi. » La presse libérale, à travers un matraquage médiatique porte les victimes à applaudir leurs bourreaux et font d’eux, leurs héros. Samir Amin appliqua ses thèses classiques à une analyse incisive du « chaos » mondial et vitupéra le néolibéralisme, « la véritable utopie réactionnaire de notre temps », alors que « jamais l’Occident n’a été aussi terriblement soumis à un discours idéologique aussi exclusif ». Donald Trump n’est pas un cas isolé comme la presse libérale veut nous le faire avaler. Donald Trump est l’image de cet Occident, caractérisé par la « déficience des consciences sociales » et des valeurs morales et éthiques, qui rejette l’espérance socialiste et qui ne permet pas de présenter une solide alternative à la fascination du « marché ».

On aura tout vu et on aura tout entendu ; nos adultes vaccinés croient toujours au Père Noel qui transformera avec une baguette magique ce monde en péril, en un havre de paix et qui fera disparaitre les inégalités sociales, les injustices, la violence systémique et structurelle au moyen des discours vides et pompeux clintonesques et obamiques. Le mérite de Donald Trump, le Tonton Noel des racistes et esclavagistes évangéliques, est qu’il a désamorcé les fourneaux de conflits un peu partout à travers le monde, et n’a même pas provoqué une guerre pour le compte de l’Europe barbare et des arnaqueurs du Proche Orient ; du jamais vu depuis ces 80 dernières années. Je souhaite qu’un jour, les patriotes et nationalistes des pays appauvris, marginalisés et vilipendés puissent comprendre le discours nationaliste de Donald J. Trump et lutter pour que le Blanc cesse de transformer leur pays en une latrine avec la complicité de leurs élites, et cesse de les forcer à se réfugier chez lui pour subir de mauvais traitements, et être traités d’indésirables pendant qu’ils sont les moteurs de leur économie. Donald Trump est ce « Sweet Micky » qui a su montrer aux Américains qu’il y a toujours un revers dans la vie. Les pays appauvris acceptent non seulement la domination politique et culturelle étasunienne, mais également la domination religieuse et occulte avec leurs loges maçonniques, leurs églises sataniques, des missions de bienfaisance malfaisantes et leurs organisations non gouvernementales bidons. Trump est le miroir de cet Occident qui célèbre CHRISTMAS, mais qui ne connait pas le CHRIST parce qu’il a rejeté son Evangile d’Honneur, d’Amour et de Solidarité. Je ne peux m’empêcher d’adresser mes demandes au Père Noel Trump, et je le ferai dans ma langue, l’Haytien. Je souhaite bien que mes petits cadeaux me seront octroyés pendant que je fais un gros dodo.

Ti nòt pou PREZIDAN Tonton Nwèl Donald J. TRUMP!

Prezidan Donald J. TRUMP, m ap salye kouraj ou ki louvri zye nou sou yon bann ilizyon yo fè nou vale pandan yon bann tan sou zafè gran peyi ak demokrasi fatra. Mwen koube m byen ba pou m di w mèsi paske w te raple Haïtiens mechan yo ke Haïti se yon latrin ki dwe netwaye. Mwen di w mesi paske w koupe bidjè USAID ann Haïti, yon lajan bandi nan Leta ak grannèg dechèpiye depi anlè nan fo pwojè. PREZIDAN TRUMP, map mande w kòm kado fen dane, pou w deklase « declassify » tout dezòd Prezidan Ameriken ki pase nan denye 40 lanne sa yo fè nan monn nan ak kont pèp Ameriken an, nan kreye fo konfli ak lagè initil pou fè grannèg plezi ak fè kòb; epi pou ou padone Edward Snowden ak Julian Assange, ki se 2 gwo Ewo Mondyal k ap goumen vre pou libète endividyèl ak dwa moun tout bon vre, sitou dwa pou yo jwenn bon jan enfòmasyon..

Prezidan TRUMP; si w bannou ti sa; se pi gwo kado w ap bay Lafrik ak Haïti ke ETAZINI mete pye sou kou yo lontan lontan sa. Lè nou va konnen sa k t ap pase nan laboratwa Loksidan nan 40 dènye lanne sa yo; n ap ka konvenk jenn fanm ak jenn  gason nan peyi nou yo pou yo mete pye yo atè. Epi tou PREZIDAN TRUMP, si w ka deklase ansasinay ane 60 yo sou MALCOLM X, JFK, BOBBY KENNEDY, ak Doktè MARTIN LUTHER KING; se pi gwo kado ou t ap bay moun nwa nan peyi ETAZINI ki dwe soti nan ilizyon ak rèv san sans.

Ke BONDYE beni w Prezidan; e mèsi pou jefò ou fè pou kominote ayisyen nan ka sispann konte sou moun, men pou yo konte sou Bondye ak pwòp fòs yo. M ap toujou pale sou efò ou fè pou w te chanpyon HAYTI! Men, Mwen vle Fè w konnen HAYTI konte sou yon sèl Chanpyon ki se Letènèl ki kreye Linivè !

Kenbe rèd!

Je suis centré sur le CHRIST et je crois dans le pouvoir de la Prière, car elle est un outil de communication, de négociation, et de résolution de conflits. Quand nous aurons compris que le Père Noel est cet arrogant qui s’arroge en bienfaiteur et croit pouvoir satisfaire tous les désirs des hommes en les dévalisant ; nous serons à même de résoudre nos problèmes avec nos propres ressources et cette grande intelligence venant du Créateur omniscient, omniprésent et omnipotent !

Kerlens Tilus      12/25/2020

Snel76_2000@yahoo.com`

Tel : 631-639-0844

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *