la-proportion-de-menages-ayant-acces-a-l’internet-dans-les-zones-urbaines-est-deux-fois-plus-elevee-que-dans-les-zones-rurales

La proportion de ménages ayant accès à l’Internet dans les zones urbaines est deux fois plus élevée que dans les zones rurales

Pour la première fois, des estimations concernant l’accès à l’Internet dans les petits États insulaires en développement et les pays en développement sans littoral sont disponibles



​​​​Dimanche 27 décembre 2020 ((rezonodwes.com))– Bien que la quasi-totalité des zones urbaines à travers le monde soient couvertes par un réseau mobile large bande, il subsiste des lacunes préoccupantes en matière de connectivité et d’accès à l’Internet dans les zones rurales, selon la publication « Measuring Digital development: Facts and Figures 2020«  (Mesurer le développement numérique: Faits et chiffres 2020), un rapport publié en novembre par l’Union internationale des télécommunications.

Ces questions revêtent une importance d’autant plus centrale dans le contexte de la crise liée au COVID-19.

Les lacunes en matière de connectivité dans les zones rurales sont particulièrement marquées dans les pays les moins avancés (PMA), où 17% de la population rurale vit dans des zones ne bénéficiant d’aucune couverture mobile, et 19% de la population rurale n’est couverte que par un réseau 2G.

En outre, les données pour l’année 2019 indiquent qu’à l’échelle mondiale, environ 72% des ménages vivant en zone urbaine ont accès à l’Internet à domicile, soit près de deux fois plus que dans les zones rurales (38%).

« Combien de temps encore pourrons-nous tolérer cette immense fracture entre les zones urbaines et les zones rurales sur le plan de la connectivité des ménages? », s’est interrogé le Secrétaire général de l’UIT, M. Houlin Zhao. « À l’ère du COVID-19, alors que de nombreuses personnes travaillent et étudient depuis leur domicile, cette édition de la publication Measuring Digital Development: Facts and Figures envoie un message clair, selon lequel l’accélération du déploiement de l’infrastructure constitue l’un des enjeux les plus urgents et les plus essentiels de notre temps ».

Pour la première fois, des estimations concernant les petits États insulaires en développement (PEID) et les pays en développement sans littoral (PDSL) sont disponibles

« Cette édition du rapport Measuring Digital Development: Facts and Figures est publiée durant une période troublée, alors que le COVID-19 bouleverse nos vies, nos sociétés et nos économies à travers le monde », a déclaré Mme Doreen Bogdan-Martin, Directrice du Bureau de développement des télécommunications de l’UIT. « Pour la première fois, nos travaux de recherche comportent des estimations concernant l’état de la connectivité dans les petits États insulaires en développement et les pays en développement sans littoral, en plus des données sur les pays les moins avancés: il s’agit d’un jalon très important dans le cadre de nos efforts visant à parvenir à un développement durable qui profite à tous ».

Ces travaux de recherche montrent qu’environ un quart de la population des PMA et des PDSL, et environ 15% de la population des PEID, n’a pas accès à un réseau mobile large bande, un résultat qui est loin d’atteindre la Cible 9.c des Objectifs de développement durable, visant à accroître nettement l’accès aux technologies de l’information et de la communication et à faire en sorte que tous les habitants des pays les moins avancés aient accès à Internet à un coût abordable d’ici à 2020.

Advertisement

L’Internet majoritairement utilisé par les jeunes

Sans surprise, l’utilisation de l’Internet est toujours plus répandue chez les jeunes, indépendamment de la région ou du niveau de développement. Tandis qu’un peu plus de la moitié de la population mondiale utilise l’Internet, la proportion d’internautes atteint près de 70% chez les jeunes âgés de 15 à 24 ans.

Dans les pays les moins avancés, 38% des jeunes utilisent l’Internet, tandis que le pourcentage total de personnes utilisant l’Internet, y compris les jeunes, s’élève à 19%.

Dans les pays développés, la quasi-totalité des jeunes utilisent l’Internet, le rapport entre la proportion de jeunes internautes et le pourcentage total d’internautes étant le plus élevé en Asie‑Pacifique.

Un déploiement plus lent de l’infrastructure et d’autres obstacles à l’utilisation de l’Internet

Les données les plus récentes de l’UIT montrent que le déploiement des réseaux mobiles large bande a ralenti en 2020.

Entre 2015 et 2020, la couverture des réseaux 4G a doublé au niveau mondial, et près de 85% de la population mondiale sera couverte par un réseau 4G à la fin de 2020.

Néanmoins, la croissance annuelle a ralenti progressivement depuis 2017, et le taux de couverture pour 2020 n’est supérieur que de 1,3 point de pourcentage à celui de 2019.

Outre le déploiement de l’infrastructure, la fracture numérique entre les hommes et les femmes, le manque de compétences numériques et le manque d’accessibilité financière demeurent des obstacles importants qui empêchent les populations de participer efficacement à l’économie numérique, en particulier dans les pays en développement, où la téléphonie mobile et l’accès à l’Internet sont encore trop coûteux pour de nombreuses personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *