flashback|batonniergate-–-4-mois-plus-tard,-ou-en-est-on-avec-l’enquete-sur-la-localisation-du-portable-de-me.-dorval,-le-29-aout-a-11:30-am-dans-les-bureaux-du-palais-national-?

Flashback|BâtonnierGate – 4 mois plus tard, où en est-on avec l’enquête sur la localisation du portable de Me. Dorval, le 29 août à 11:30 am dans les bureaux du Palais National ?

Sa a ta vrèman grav vrèman grav pou nou janbe ane 2020 an ak kalite gwòsè krim sa epi pou Jovenel kontinye ap radote anpil nan figi pèp Ayisien konsa ? Misye gèlè fè nou tout tounen zonbi vre ??? Qu’en sait-on ? Martine Moise était habillée en noir à Christmas, mais pour qui sonne le glas ?

Mardi 29 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–Flashback–Quatre mois se sont déjà écoulés et le dossier d’assassinat du bâtonnier Dorval traîne en longueur, à qui profite le crime ?

Haïti|Bâtonniergate–Le portable de Me. Dorval aurait été localisé samedi dernier à 11:30 am dans les bureaux du Palais National grâce au système GPS


Samedi 5 septembre 2020 ((rezonodwes.com))–« Le système GPS retraçant le téléphone de Me. Dorval enlevé par les assassins, a pu établir la localisation de l’appareil portable du bâtonnier Monferrier Dorval dans les enceintes du Palais National« , a révélé Me. Eddy Paul Fleurant soulignant que « deux avocats du barreau ont pu constater que tous les messages envoyés ont été lus, ce qui a permis de localiser le téléphone, la technologie du GPS aidant« .

Selon Maître Fleurant interrogé par le journaliste Jean Val Donel Constant, « ce qui est certain c’est que ni le Commissaire du gouvernement, ni la DCPJ ne pourraient mener à bien l’enquête sur l’assassinat du bâtonnier Dorval« . Il a insisté sur le fait que 3 officiels de l’administration Tèt Kale ne pourraient jamais être entendus par la justice haïtienne sous l’emprise du pouvoir exécutif ayant recruté 50 juges corrompus en 2017.

« Ardouin Zéphirin, Reynald Lubérice et Jovenel Moise, ces 3 personnes suspectées dans l’assassinat de Me. Dorval, dans le cadre d’une enquête sérieuse devraient être interrogées, mais qui va oser le faire » s’est demandé Me. Constant démontrant que la DCPJ et le CG de Port-au-Prince sont loin de conduire une enquête approfondie non-partisane devant aboutir à l’arrestation des auteurs, co-auteurs et exécutants du crapuleux crime.

A rappeler que, selon la police, le portable de Me. Dorval a été miraculeusement retrouvé sans toutefois préciser le nom du groupe de personnes qui était entré en possession de cet appareil localisé en dehors de Pèlerin 5, pendant plusieurs heures après le spectaculaire assassinat du vendredi 28 août 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *