interdit-de-mettre-les-pieds-aux-gonaives-le-1er-janvier,-jovenel-moise-remplace-le-commissaire-yacinthe-louis-edner-par-le-zele-jacques-ader,-pour-« instaurer-un-climat-de-repression-politique »

Interdit de mettre les pieds aux Gonaives le 1er Janvier, Jovenel Moise remplace le Commissaire Yacinthe Louis Edner par le zélé Jacques Ader, pour « instaurer un climat de répression politique »

[Vidéo] – A 38 jours de la fin de son mandat constitutionnel de Jovenel Moise, la PNH, via le Commissaire Jacques Ader, se serait portée garant qu’elle va venger son patron contre les gens qui lui ont interdit de mettre les pieds aux Gonaives le 1er janvier 2021, avons-nous appris. Après avoir passé seulement 3 mois aux commandes de la Police dans l’Artibonite, le CD Louis Edner Yacinthe est remplacé par le zélé CD Jacques Ader ayant déjà fait ses preuves à Saint-Marc en persécutant ouvertement des adversaires politiques de Jovenel Moise, dénoncent des leaders de la zone lors de sa nouvelle affectation annoncée lundi.

Mercredi 30 décembre 2020 ((rezonodwes.com))–« L’élévation au grade de Commissaire Divisionnaire départemental de Jacques Ader vient une nouvelle fois confirmer la main mise du pouvoir PHTK sur l’institution policière« , a commenté mercredi un Gonaïvien contacté par Rezo Nòdwès, sous le couvert de l’anonymat.

Selon ce riverain membre d’une association socio-professionnelle locale, « Jacques Ader qui a persécuté des militants politiques à Saint-Marc, avant d’être muté brièvement dans un commissariat de la Capitale, n’a donné aucun résultat dans la lutte menée dans le Bas-Artibonite contre les actes de banditisme des gangs de Savien qui tuent et assassinent« . Celui-ci, malgré tout, a-t-il poursuivi, a été [NDLR : serait] promu par l’apprenti-dictateur Jovenel Moise « pour venir se venger en instaurant un climat de persécution politique« , du fait, selon lui, « que les Gonaiviens lui interdisent l’accès le 1er janvier 2021 à l’enceinte sacrée de la Proclamation de l’Indépendance du pays

Advertisement
« .

Jacques Ader, dans son discours, a donné le ton et a promis de s’atteler immédiatement à la tache. Toutefois, il est à signaler qu’il n’a été enregistré qu’un seul cas de kidnapping isolé aux Gonaives en comparaison avec l’enfer surmonté par des concitoyens à Port-au-Prince ainsi que les usagers de la Nationale #1 au niveau de Kafou-Pèy, conduisant vers les communes de Liancourt, Petite-Rivière de l’Artibonite et la fameuse base de présumés bandits de Savien que l’ex-commissaire de Saint-Marc, Jacques Ader, n’arrivait pas à mettre en déroute.

Par ailleurs, le jeune militant Raphaël Clavanet Marado, président de la Jeunesse Montante du Grand Nord, a fait remarquer qu’aux Gonaives, malgré l’obscurité totale la nuit, les actes d’insécurité n’ont pris aucune ampleur « grâce aux brigades populaires établies par des organisations de base« .

Selon M. Marado, « le commissaire Ader trouverait mieux qu’à faire s’il programmait de concentrer ses troupes à Savien pour pouvoir finalement démanteler les gangs basés la-bas« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *