au-moins-trois-agents-de-la-bsap-abattus-par-la-police-haitienne

Au moins trois agents de la BSAP abattus par la police haïtienne

Haïti enregistre ses premières victimes par balle en 2021. Garry Desrosiers, contacté par Rezo Nòdwès, confirme l’information.

Rezo Nòdwès, comme d’habitude, se garde de diffuser des images où des êtres humains gisent dans une marre de sang. N’attendez jamais à voir ces genres d’images lugubres sur notre site en 2021.

Jour des Aïeux, samedi 2 janvier 2021 ((rezonodwes.com))–Un embryon de la Brigade de surveillance des aires protégées (BSAP) menait depuis plusieurs jours un mouvement visant à réclamer des arriérés de salaire.

Des agents de la Brigade de surveillance des aires protégées (BSAP) qui opéraient sur la route nationale numéro un, à hauteur de Cannan, ont été tués dans un raid avec des unités spécialisées de la Police nationale d’Haiti (PNH).

Le porte-parole de la Police nationale d’Haïti, l’inspecteur divisionnaire Garry Desrosiers, contacté par le journal, confirme l’information. Il affirme être en train de collecter des données additionnelles, avant une communication avec la presse. Dans l’intervalle, sur des réseaux sociaux, des images et des séquences audiovisuelles, exposent des éléments en treillis militaires en difficulté, en train d’évacuer par d’autres membres de la brigade de la base de Cannan.

La circulation automobile, sur la route nationale numéro un, a été observée fragile depuis la fin de l’année 2020. La PNH alertée par la situation a conduit, ce samedi 2 janvier 2021, une opération pour déloger les agents de la BSAP, supportés par des anciens militaires.

La journaliste-vedette et analyste politique de Zénith FM, Lunie Joseph, dans un tweet, a confirmé la mort par balle de 3 agents de BSAP

Advertisement
ainsi que plusieurs blessés graves parmi eux, lors d’affrontements survenus avec des agents de la PNH, dans la zone de Canaan.

Selon le même texte, ces agents de BSAP armés parmi tant d’autres, ont organisé samedi une manifestation spontanée pour dénoncer le non paiement de salaire après des semaines d’activités pour le compte du Palais national, le superviseur direct de la bande à l’ex-secrétaire à la Sécurité Publique révoqué, Jeantel Joseph du parti de Guy Philippe.

La Brigade de Surveillance des Aires Protégées (BSAP), qui est « une agence de renseignement gouvernementale obscure, qui ne dit pas son nom et créé par Jovenel Moise, pour les besoins de sa cause politique« , selon des opposants au régime, serait officiellement chargée de surveiller « les aires protégées« , particulièrement des terrains aux sous-sols enrichis de minerais convoités dans le Nord-Est et du Grand Nord du pays en général.

Hervé Noël a contribué à la rédaction du texte
vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *