« aucune-societe-civilisee-ne-peut-se-permettre-d’avoir-des-citoyens-sans-papiers-sur-son-territoire »,-abinader-a-propos-des-concitoyens-de-jovenel-moise

« Aucune société civilisée ne peut se permettre d’avoir des citoyens sans papiers sur son territoire », Abinader à propos des concitoyens de Jovenel Moise

nous avons « une politique définie envers Haïti« , Luis Abinader au journal espagnol El Pais.

Abinader suggère que : »… la solution est que la communauté internationale puisse aider non seulement à donner des hôpitaux à Haïti, mais aussi les gérer. »

Une preuve que le pays n’est ni administré ni géré. Gare au referendum bidon et élections truquées !

A quoi finalement a servi l’onéreuse visite de Claude Joseph en République Dominicaine, l’année dernière ?

Vendredi, Jour de l’Indépendance – 1er Janvier 2021 ((rezonodwes.com))–Il est à remarquer que la République Dominicaine qui a goûté à l’indépendance en 1844, grâce à une Haïti déjà indépendante, 40 ans auparavant, n’a jamais envoyé publiquement des vœux de Bonne Fête de l’Indépendance aux Haïtiens, à l’instar du Venezuela.

Le président dominicain Luis Abinader a déclaré en fin de semaine dernière que pour la première fois depuis des décennies, il y a « un gouvernement avec une politique définie envers Haïti« , basée sur le contrôle de l’immigration, puisque, a-t-il indiqué « aucune société civilisée ne peut se permettre d’avoir des citoyens sans papiers sur son territoire« .

A cause des concitoyens de Jovenel Moise, Joseph Jouthe et Claude Joseph, la République Dominicaine « porte un lourd fardeau », a laissé entendre le chef de l’Exécutif dominicain.

Dans cette interview au journal espagnol El País, M. Abinader a clairement indiqué que « nous avons de bonnes relations avec le président Jovenel Moïse et son gouvernement, mais notre intérêt est de canaliser par le biais de la communauté internationale toute l’aide possible à Haïti, tant sur le plan sanitaire qu’institutionnel

Advertisement
. Nous allons attirer l’attention sur ce point, car si la communauté internationale peut se fatiguer, nous ne le pouvons pas : tout ce qui se passe là-bas nous affecte ici. Et nous portons un lourd fardeau…« 

El Pais

«Por primera vez en décadas hay un Gobierno con una política definida hacia Haití y que se basa en tener un control migratorio. Ninguna sociedad civilizada puede permitirse tener ciudadanos indocumentados en su territorio. Y nosotros eso lo estamos organizando. Al mismo tiempo, tenemos buenas relaciones con el presidente Jovenel Moïse y su Gobierno, pero nuestro interés es canalizar a través de la comunidad internacional toda la ayuda posible a Haití, tanto en términos sanitarios como institucionales. Vamos a llamar la atención para ello, porque si la comunidad internacional se puede cansar, nosotros no: todo lo que pasa allá nos afecta a nosotros aquí. Y estamos cargando pesado…»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *