bebes-du-jour-de-l’an-:-plus-de-370.000-enfants-nes-dans-le-monde-le-1er-janvier-2021

Bébés du jour de l’An : plus de 370.000 enfants nés dans le monde le 1er janvier 2021

Samedi 2 janvier 2021((rezonodwes.com))– À l’aube de l’année 2021, l’UNICEF célèbre une fois de plus les naissances du 1er janvier. Selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance quelque 371.504 bébés devraient naître à travers le monde en ce premier de l’An. Au total, 140 millions d’enfants devraient naître en 2021 et ils devraient avoir une espérance de vie moyenne de 84 ans.

 Les enfants nés aujourd’hui arrivent dans un monde bien différent de celui que nous connaissions il y a moins d’un an », a affirmé dans un communiqué la Directrice générale de l’UNICE, Henrietta Fore, ajoutant que « la nouvelle année nous offre une occasion de le réinventer ».  

« Les enfants nés aujourd’hui hériteront du monde que nous commençons à bâtir pour eux dès aujourd’hui », a signalé Mme Fore, exhortant a faire de 2021 l’année durant laquelle nous commençons à construire un monde « plus juste, plus sûr et plus sain pour les enfants ». 

Le premier bébé de l’année 2021 verra le jour aux Fidji, dans le Pacifique, et le dernier bébé de l’année, aux États-Unis. 

D’après les estimations, plus de la moitié des naissances qui auront lieu aujourd’hui se produiront dans les 10 pays suivants : l’Inde (59.995), la Chine (35.615), le Nigéria (21.439), le Pakistan (14.161), l’Indonésie (12.336), l’Éthiopie (12.006), les États-Unis (10.312), l’Égypte (9.455), le Bangladesh (9 236) et la République démocratique du Congo (8.640).

Réinventer un monde meilleur

L’année 2021 marque également le 75e anniversaire de l’UNICEF. Le Fonds et ses partenaires comptent célébrer cet anniversaire en organisant des événements et en prononçant des déclarations qui, tout au long de l’année, mettront à l’honneur ces trois quarts de siècle passés à protéger les enfants des conflits, des maladies et de l’exclusion et à défendre leur droit à la survie, à la santé et l’éducation.

Advertisement

Selon la cheffe de l’UNICEF,  la pandémie, la récession économique et l’augmentation de la pauvreté et des inégalités dans le monde entier rendent le travail de l’UNICEF « plus nécessaire que jamais »

« Au cours des 75 dernières années, l’UNICEF a toujours été présent pour les enfants du monde entier, que ce soit durant les conflits, les déplacements, les catastrophes naturelles et les crises. À l’aube de cette nouvelle année, nous renouvelons notre engagement à protéger les enfants, à défendre leurs droits et à veiller à ce que leur voix soit entendue, quel que soit l’endroit où ils vivent », a declare Mme Fore.

En riposte à la pandémie, l’UNICEF a lancé la campagne « Réinventer » – un effort mondial visant à éviter que la pandémie de COVID-19 se transforme en crise durable pour les enfants.

Avec cette campagne, l’UNICEF invite les gouvernements, le public, les donateurs et le secteur privé à s’unir de toute urgence à ses efforts en vue de riposter, de rebondir et de réinventer un monde meilleur à l’issue de la pandémie terminée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *