flashback-–-6-fevrier-2018.-« rencontre-secrete »-:-lambert-et-bodeau-s’assoient-avec-danilo-medina

Flashback – 6 février 2018. « Rencontre secrète » : Lambert et Bodeau s’assoient avec Danilo Medina

Le quotidien dominicain Listin Diario a vendu la mèche en révélant cette visite « secrète avec le président dominicain« , alors que Joseph Lambert avait laissé entendre qu’il s’agissait d’une « visite de courtoisie » sur les réseaux sociaux.


Il y a eu un empressement, en fin de semaine dernière, du côté de Joseph Lambert, de finir avec la question du rapport Petro Caribe avant le mardi 6 février, car la rencontre avec le leader dominicain ne pouvait plus attendre. Il serait en mission commandée pour le Palais national auprès de Danilo Medina, a appris le journal Haïti-Observateur, de sources dominicaines

New York, mercredi 7 février 2018 ((rezonodwes.com)).–Ce n’est qu’après le retour au pays de Joseph Lambert et de Gary Bodeau, plus de vingt-quatre heures plus tard, a fait remarquer Haïti-Observateur, que le quotidien dominicain Listin Diario a vendu la mèche en révélant cette visite qu’il dit « secrète avec le président dominicain« , alors que le président du sénat a parlé de « visite de courtoisie » sur les réseaux sociaux.

Seuls les présidents des deux Chambres ont eu, dans un premier temps, selon un observateur, une réunion en «tête-à-tête » avec Danilo Medina, le chef d’État dominicain, bien que, poursuit Listin Diario, Lambert et Bodeau fussent accompagnés d’une importante délégation mixte de députés et de sénateurs.

Les sources ont rapporté, précise Haïti-Observateur, dans son édition hebdomadaire du mercredi 7 février 2018, qu’après un laps de temps, au cours duquel, sans doute, d’après ce que croit ce même observateur, pour permettre aux visiteurs de prendre le déjeuner du midi ensemble, il y eut une seconde rencontre avec M. Medina à laquelle ont assisté toute la délégation.

Une habitude qui se développe ces derniers temps chez les dirigeants haitiens en déplacement à l’étranger, est l’annonce faite au public au tout dernier moment. Chose on ne peut plus bizarre, dans le cas de Lambert et de Bodeau, cette visite s’est révélée clandestine, puisque le journal dominicain a rapporté qu’elle n’a été annoncée par aucune agence ou institution dominicaine; et que ce quotidien dominicain, généralement mis au courant des déplacements d’officiels haïtiens en territoire dominicain.

En mission pour Jovenel Moïse?

Une source proche de la présidence dominicaine, qui souhaite rester anonyme, approfondit en détail l’hebdomadaire de New York, a fait savoir que la délégation parlementaire a fait le voyage pour le compte du président Jovenel Moïse. Cependant elle a refusé de divulguer la nature de la « mission», affirmant ne pas en vouloir compromettre le succès. Elle prétend, par cette explication « laconique», dissiper toute velléité de faire passer cette visite pour une sorte de « complot

Advertisement
» ou de «coup fourré» contre le président.

Mais, à la question de savoir quelle est l’économie de cette délégation pléthore en visite auprès du président dominicain, l’informateur a déclaré que c’était avec l’idée de confondre les gens « ayant l’imagination fertile » et qui ne manqueraient pas de sauter sur l’occasion pour échafauder des « scénarios nuisibles».

Toutefois, un autre individu ayant ses entrées au Palais national dominicain, informe Haïti-Observateur, a laissé entendre qu’il s’agit bien d’une mission auprès du chef d’État dominicain, que le président Moïse leur a confiée, consistant à solliciter les « bons offices » du mandataire dominicain, dans le cadre de « démarches sensibles » qui doivent être menées — ou qui sont même déjà en cours—, auprès d’un gouvernement étranger.

En tout cas, dans la mesure où l’affaire qui fait l’objet de ce déplacement, conclut le journal dans ses révélations, semble être destinée à rester entre PHTK et alliés, il y a fort à parier, opine le journal de la diaspora, qu’il s’agit d’une question qui concerne l’exécutif haïtien et ses alliés au Parlement.

Tout compte fait, il y a anguille sous roche. D’ores et déjà, ici, à Haïti-Observateur, nos journalistes sont globe-trotters sont mobilisés afin de faire la lumière sur ce mystère qui ne semble augurer rien de bon pour Haïti. C’est donc la chasse aux actions illicites.

Rappelons que cette visite a lieu le vendredi 2 février 2018, dans la matinée qui a suivi le coup de force du parlement haïtien voulant en finir avec le rapport révélant que plus de $3 milliards ont été dilapidés par des membres et proches des administrations Préval-Bellerive et Martelly-Lamothe. Et il revient aux haitiens de rembourser cette dette au Venezuela avec intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *