flashback-–-elections-de-martelly|fraudes-:-newton-st-juste-demande-le-21-nov.-2015-une-enquete-sur-le-role-de-l’administration-obama-biden-clinton!

Flashback – Elections de Martelly|Fraudes : Newton St-Juste demande le 21 nov. 2015 une enquête sur le rôle de l’administration Obama-Biden-Clinton!

Aujourd’hui, Me. Newton St-Juste rejoint les rangs du Dr. Claude Joseph, du journaliste Eddy Jackson Alexis et bien d’autres encore, qui, autrefois, ont accusé Martelly et les Tèt kale de vouloir le beurre et l’argent du beurre. Et Claude Joseph a ouvertement posé cette question aux Tèt Kale, et Jovenel Moise est bien sûr concerné :

« Pour qui vous prenez-vous ? Et nous, des imbéciles ? En tout cas, vos invectives, vos insultes qui n’ont épargné personne pendant ces cinq dernières années ont longtemps tiré beaucoup de leur léthargie convertissant même les moins intéressés à la politique en de véritables gladiateurs« .

Les mails destinés à changer les résultats des élections au profit de Michel Martelly et échangés entre Bill Clinton, Hillary Clinton, Cherryl Mills, Kenneth Merten, Thomas Adams et des membres du secteur privé haïtien, en particulier Réginald Boulos ;

Me. newton saint-juste


Port-au-Prince, le 20 novembre 2015 – « -Dans une deuxième correspondance adressée aux Parlementaires aux Présidents du Sénat et de la Chambre des Représentants des Etats-Unis, Orrin Hatch et Paul Ryan, l’avocat Newton Louis St Juste sollicite une Commission d’enquête parlementaire sur le rôle joué par l’Administration de Barack Obama dans les fraudes perpétrées au cours des élections de 2010 et 2015 en faveur de Michel Martelly.

Dans cette lettre datée du 18 novembre 2015 Me. Newton rappelle aux Parlementaires américains :

1- La contestation des résultats du 1er tour des présidentielles de 2010 avant leur publication par Kenneth Merten en faveur du candidat Michel Martelly via la note de l’Ambassade américaine datée du 7 décembre 2010 ;

2- Les mails destinés à changer les résultats des élections au profit de Michel Martelly et échangés entre Bill Clinton, Hillary Clinton, Cherryl Mills, Kenneth Merten, Thomas Adams et des membres du secteur privé haïtien, en particulier Réginald Boulos ;

3- Les déclarations de l’ancien Premier Ministre haïtien Jean Max Bellerive selon lesquelles la Secrétaire d’Etat Hillary Clinton s’était rendue en Haïti le 30 janvier 2011 pour contraindre l’ancien Président René Préval d’écarter le Candidat Jude Célestin au profit de son favori Michel Joseph Martelly.

Advertisement

4- Les révélations de Pierre-Louis Opont dans une interview accordée à la Radio Vision 2000 le 2 juillet 2015 selon lesquelles les résultats du 1er tour des présidentielles de 2010 ont été changés sur injonction de Cherryl Mills, Chef de Cabinet de l’ancienne Secrétaire d’Etat Hillary Clinton.

5- Le voyage de John Kerry en Haïti sur invitation du Président Michel Martelly le 6 octobre dernier, à quelques jours des élections frauduleuses du 25 octobre et la position des Etats-Unis sur ces élections exprimée à travers le CORE GROUP en faveur de Michel Martelly comme en 2010.

Enfin, l’homme de loi fait savoir aux Sénateurs et Députes américains que la Diplomatie américaine est utilisée en Haïti à des fins personnelles par Hillary Clinton et John Kerry pour supporter de manière indéfectible des dirigeants emprisonnant les citoyens pour leur opinion politique, combattant les Libertés Publiques, spécialement la Liberté de manifester pacifiquement consacrée par la Constitution et les Conventions internationales, et lié à la corruption, au blanchiment d’argent provenant notamment du trafic de la drogue et du kidnapping et pouvant être utilisé au financement du terrorisme ».

Newton Louis St Juste avait adressé en début de semaine une première lettre aux présidents du parlement américain pour solliciter une enquête sur la mauvaise utilisation des fonds du contribuable américain dans la réalisation d’élections-bidon en Haïti.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *