les-femmes-haitiennes-toujours-dans-le-radar-de-la-pofhad

Les femmes haïtiennes toujours dans le radar de la POFHAD

Les 21 et 22 décembre 2020, la Plateforme des Organisations de Femmes Haytiennes pour le Développement (POFHAD) a organisé un Forum dénommé « Forum des Femmes Haïtiennes pour la Paix » sous le thème : «MOBILISATION DES FEMMES HAITIENNES DANS UN PROCESSUS DE PAIX POUR UNE SOCIÉTÉ SANS VIOLENCES.»

Mardi 5 janvier 2021 ((rezonodwes.com))– Depuis plus de deux ans, Hayti fait face à des troubles sociopolitiques en cascades. En passant par le phénomène de peyi-lòk auquel s’ajoute le confinement imposé par la pandémie de COVID 19, le nombre de victimes dans le rang des femmes et des filles ne fait qu’augmenter. Elles sont violées, violentées et leur corps sans vie pour la plupart sont jetés dans la rue, témoignant les rapports des organismes de défense de droits humains dont la RNDDH, Fondasyon Je Klere, etc.

Alors que la Résolution 1325 des Nations-Unies dont le 20ème anniversaire est célébré en 2020 et adopté par Haïti, fait exigence du respect du corps des femmes en temps de conflit. Cette mesure est malheureusement outrepassée chez nous. Interpellée par cette situation, la Plateforme des Organisations de Femmes Haytiennes pour le Développement (POFHAD) qui lutte pour le respect des droits des femmes et une société sans violences, a invité les Organisations de femmes dans deux (2) journées de réflexion en vue d’élaborer un ensemble de résolutions et les présenter comme pistes de solutions aux acteurs étatiques.

On en a profité de ce forum pour faire la sensibilisation et faire la lumière sur les moyens d’application de la Résolution 1325, la sensibilisation sur les violences de genres et évoquer les outils de base en vue de lutter contre les violences.

Les participantes étaient non seulement des Organisations de femmes mais aussi les points focaux genres de la PNH (de l’aire métropolitaine), les organisations de droits humains, l’association des femmes juges, le Réseau National des Magistrats Haïtiens (RENAMAH), des associations de jeunes, des structures étatiques (MCFDF, MJSP, MSPP) de cadres de l’administration publique.

Advertisement

L’activité a été Financée par L’OIF/ bureau de l’Amérique Latine et Caraïbes, le Gouvernement du Canada en Partenariat avec ONU-Femmes/ Hayti

Le Forum a été d’une grande réussite, selon le numéro 1 de la POFHAD. Ainsi, poursuit Mme Eunide INNOCENT, «ma satisfaction résulte surtout des témoignages des participant.e.s qui ont conclu « qu’UNE TELLE ACTIVITÉ ÉTAIT PLUS QUE NÉCESSAIRE ». Il était temps que les principales victimes qui sont les femmes faissent entendre leur voix et mettent les acteurs face à leur responsabilité, renchérissent les participant(e)s.

De plus, il faut signaler que, lors de cette activité, ceux et celles qui interviennent dans la prise en charge des femmes victimes se disent désormais mieux outillé.e.s pour faire leur travail.

Les résolutions assorties des différents ateliers  sont en route vers le Chef du Gouvernement, le Président, les différents Ministères haytiens et les Ambassades.

En guise de conclusion, la principale dirigeante de la POFHAD, souligne que «nous irons bientôt dans les villes de provinces et nous recherchons des allié.e.s pour l’application de ces résolutions.»

Notons au passage que la Direction Exécutive de la POFHAD est assurée par Mme Eunide INNOCENT, Ancienne Ministre à la Condition féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF).

La POFHAD est joignables ici:

E-mail: pofhadhaiti@gmail.com

Téléphone: (+509) 3462 71 72

Iléus PAPILLON

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *