un-substitut-du-commissaire-du-gouvernement-kidnappe-a-port-au-prince

Un substitut du commissaire du gouvernement kidnappé à Port-au-Prince

Vingt-quatre heures après l’enlèvement du substitut Abdias Edumé, les ravisseurs n’ont jusqu’ici exigé aucune rançon, a rapporté le juge Ikenson Edume, frère de la victime

Jeudi 18 février 2021 ((rezonodwes.com))–

Abdias Edumé (43 ans) convalescent revenait d’une pharmacie quand des individus l’ont kidnappé, mercredi 17 février à Delmas, a informé son frère Ikenson Edumé.

Le président du Réseau national des magistrats haïtiens (RENAMAH), contacté par le journal, confirme que le magistrat était seul à bord de son véhicule quand des hommes armés l’ont enlevé et emmené dans un lieu inconnu. 

Le dossier a évolué du moment que les ravisseurs ont contacté les proches du substitut du commissaire du gouvernement Abdias Edumé pour confirmer le rapt. Aucune rançon pour libérer l’otage n’a été encore exigée, cependant l’entourage du magistrat s’inquiète par rapport à son état de santé fragile. 

Advertisement

Abdias Edumé, a été substitut au Parquet de Mirebalais, de la Croix-des-Bouquets avant d’être transféré dans la juridiction de Petit-Goave. 

Parallèlement, des associations dont l’APM, l’ANAMAH et le RENAMAH exigent la libération du juge Abdias Edumé.

Le secteur de la justice haitienne, menacé par un arrêt illimité des magistrats et greffiers à la suite de la décision de Jovenel Moïse de révoquer les trois juges à la Cour de Cassation, est sérieusement secoué par ce récent acte de kidnapping.

 Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *