haiti|etat-en-faillite-–-les-dominicains-deploient-plus-de-7-000-soldats-le-long-de-la-frontiere

Haïti|Etat en faillite – Les dominicains déploient plus de 7 000 soldats le long de la frontière

Port-au-Prince n’a pas demandé l’extradition de l’ancien maire Youry Chevry, et celui-ci n’a pas non plus demandé l’asile politique en République Dominicaine, indique le ministre dominicain des Affaires Etrangères.

Quelque 38 000 haitiens refoulés de la République Dominicaine pour les seuls mois de janvier et de février 2021 ! Epi nou gen kouraj pou danse kanaval-kowonaviris, gaspiye ti rès lajan leta-a pandan ke andal lopital pa gen medikaman ?

Vendredi 19 février 2021 ((rezonodwes.com))–Les forces armées dominicaines ont déployé 7.200 soldats à la frontière avec Haïti et ont intercepté jusqu’à présent en 2021 et renvoyé chez eux plus de 38.000 Haïtiens qui ont illégalement traversé la division territoriale, a indiqué vendredi des sources militaires.

« Si nous avons besoin davantage de soldats, nous les utiliserons, afin que le pays soit en sécurité dans cette partie du territoire« , a déclaré Julio Ernesto Florian Perez, commandant général de l’armée de la République dominicaine, aux journalistes lors d’une visite effectuée à la frontière.

Le major général Florian a noté que l’armée dominicaine a récemment arrêté « certaines personnalités recherchées » par la ‘ justice haïtienne ‘, ainsi que « certains criminels » qui ont été remis à la police nationale haïtienne dans la province frontalière de Dajabon.

L’ancien maire de Port-au-Prince, Ralph Youry Chevry, a été arrêté dimanche dernier dans la ville de Dajabon en même temps que l’ancien fonctionnaire Wenson Pierre, l’officier de police haïtien Antonine Maquendy et civil Wiquenesonnt Despiene, parce qu’ils n’avaient pas de passeport ou de visa pour entrer sur le territoire haïtien, a déclaré le ministère de la défense.

Advertisement

Chevry, contre lequel un mandat d’arrêt a été émis par le gouvernement haïtien, n’a pas demandé l’asile en République dominicaine, Haïti n’avait pas demandé son extradition., qui a également déclaré jeudi qu’Haïti n’avait pas demandé son extradition.

Florian a expliqué que la surveillance sera maintenue par voie aérienne, en mars et par voie terrestre afin d’ »assurer toute la sécurité » en raison de la situation sociopolitique que traverse Haïti en ce moment.

« Nous sommes vigilants avec la Direction générale des migrations (…) plus de 38.000 personnes qui ont tenté d’entrer illégalement dans le pays ont déjà été capturées », a déclaré l’officier supérieur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *