situation-des-deplaces-de-martissant-:-jude-edouard-pierre-denonce-le-rapport-d’une-organisation-de-droits-humains

Situation des déplacés de Martissant : Jude Édouard Pierre dénonce le rapport d’une organisation de droits humains

L’agent intérimaire de l’exécutif de Carrefour, Jude Édouard Pierre, dénonce le rapport de l’Institut Mobile d’Éducation Démocratique (IMED) sur la situation des personnes hébergées au Centre Sportif de Carrefour après avoir fui les violences à Martissant. Un rapport qui, selon JEP, jette l’opprobre sur les efforts des volontaires et des institutions qui accompagnent, depuis 19 jours, les déplacés, déplore le premier citoyen de la ville.

Carrefour, le 23 juin 2021. L’agent intérimaire de l’exécutif dans la commune de Carrefour, dans l’ouest d’Haïti, Jude Édouard Pierre, est très remonté contre les responsables de l’Institut Mobile d’Éducation Démocratique (IMED).

Il estime que le rapport sur la situation des déplacés de Martissant, refugiés à Carrefour, jette l’opprobre sur les efforts des volontaires, des élèves, des organisations de base et des institutions privées et publiques, qui leur viennent en aide.

Il y a un élan de solidarité inouï, un travail colossal qui s’accompli pour assurer la prise en charge de ces déplacés internes, se félicite Jude Édouard Pierre, rappelant que la commune de Carrefour est caractérisée notamment par la solidarité et l’hospitalité.

Ce ne sont pas moins de 1500 plats qui sont donnés deux fois par jour à ces déplacés, affirme Jude Édouard Pierre. Il précise que cet élan de solidarité bénéficie du soutien de plusieurs entreprises et des institutions dont le Fonds d’Assistance Économique et Sociale (FAES), le ministère des affaires sociales, le Programme Alimentaire Mondial (PAM), Food For The Poor, Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) et l’Organisation Internationale de la Migration (OIM).

Le rapport de l’IMED ne va pas nous décourager, a-t-il dit, tout en admettant que le mieux serait que des dispositions soient prises pour permettre aux déplacés de rentrer chez eux. Nous ne pouvons pas dire que les déplacés vivent dans l’abondance mais ils ne sont pas non plus dans la misère, a-t-il dit.

Advertisement

D’ailleurs, une enquête réalisée auprès de ces déplacés, environ 1120, révèle que 61.7% d’entre eux désirent louer une maison dans le département de l’ouest, 10.4% souhaitent un accompagnement pour pouvoir construire une maison, 5.4% voudraient retourner dans leurs résidences d’origine, dans la zone de conflit à Martissant, 4.3% souhaitent aller vivre en famille, 3% voudraient rester au Centre Sportif de Carrefour pour continuer à bénéficier de l’accompagnement des autorités, 2.4% veulent aller dans une ville de province et 2.4% demandent un accompagnement pour pouvoir quitter le pays.

Jude Édouard Pierre a aussi exprimé ses préoccupations par rapport au risque de propagation du Covid-19 rappelant que la commune de Carrefour ne dispose pas de centres de prise en charge de personnes atteintes par la maladie.

Vant Bèf Info (VBI)

L’article Situation des déplacés de Martissant : Jude Édouard Pierre dénonce le rapport d’une organisation de droits humains est apparu en premier sur Vant Bèf Info. Vant Bèf Info – VBI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *