le-rapport-de-la-mission-de-l’oea-en-haiti-sera-rendu-public-vendredi-25-juin

Le rapport de la mission de l’OEA en Haïti sera rendu public vendredi 25 juin

Le Président du Conseil Permanent de l’OEA annonce la publication du rapport sur la mission de bons offices en Haïti pour ce 25 juin.

L’OEA est-elle capable de surprendre les haitiens en respectant l’article 134-2 de la Constitution?

L’OEA finira-t-elle par se rendre à l’évidence que Jovenel Moïse est un échoué et ne jouit d’aucune crédibilité au sein de la société haïtienne?

Jeudi 24 juin 2021 ((rezonodwes.com))– Dans un message diffusé sur son compte Twitter, le Président du Conseil Permanent de l’Organisation des Etats Américains , l’ambassadeur Ronald Sanders a fait savoir qu’il a déclaré hier lors de la réunion du Conseil que le rapport de la mission de bons offices en Haïti devait être soumis le 25 juin au président du CP, puis distribué au président Moise et aux parties prenantes en Haïti.


Rappelons qu’une délégation du Conseil Permanent de l’OEA (Organisation des États Américains) était en Ha arrivée à Port-au-Prince au début du mois de juin dans le cadre d’une mission pour , disait-on,  » faciliter le dialogue et conduire à la réalisation d’élections libres et démocratiques en Haïti ».

Composée de représentants du Canada, de Costa Rica, des États-Unis et de Saint Vincent et Grenadines, cette délégation devra rencontrer des leaders de l’opposition et les membres du régime Tet Kale afin d’arriver à trouver une issue à la crise politique marquée par le dysfonctionnement du parlement et la fin du mandat du président de facto, Jovenel Moïse.

Advertisement

Les avis étaient partagés, au sein des organisations politiques et de la société civile sur l’opportunité d’une telle démarche, sachant que cet organisme hémisphérique a toujours apporté un support sans faille au pouvoir.

Plusieurs partis et regroupements politiques de l’opposition se disaient prêts à participer aux réunions de la mission de l’OEA. Youri Latortue, leader du parti AAA affirme qu’il en profitera pour faire entendre aux membres de la délégation un son de cloche différent de celui du gouvernement.


De son coté, l’Operasyon Tèt Ansanm a décliné l’invitation, se disant « dans l’imposibilité au double point de vue moral et politique de répondre à l’invitation qui ne prendrait pas en considération la fin du mandat de Jovenel Moïse ».

Tet Ansanm avait aussi dénoncé « une posture de tolérance et un comportement partisan au regard des dérives répétives de M. Jovenel Moïse », dans sa correspondance au représentant de Luis Almagro, Secrétaire Général de l’OEA.

Entre temps la situation politique a changé : Jovenel Moïse a réaffirmé sa volonté d’organiser son référenfum bidon et des élections truquées en Haiti et les chefs de gangs armés par le pouvoir PHTK ont fait monté d’un cranc le climat de terreur et d’insécurité dans tout le pays.


La question qui se pose aujourd’hui est la suivante : L’Organisation des Etats américains (OEA) pourra t-elle continuer à réclamer l’organisation d’ »élections » en Haiti pour cette année 2021 dans ce pays controlé par Barbecue et le gang G9 et le CEP-DERMALOG de Martine Moïse défiant la justice dans l’affaire bâtonnierGate ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *