l’un-des-meilleurs-photojournalistes-haitien-s’exile-a-cause-des-menaces-des-gangs-armes

L’un des meilleurs photojournalistes haïtien s’exile à cause des menaces des gangs armés

Lauréat du prix Robert Capa en 2020, l’un des meilleurs photojournaliste haïtien, Dieu-Nalio Chéry est contraint de quitter Haïti pour sauver sa vie et sa famille face à la menace des gangs armés de Simon Pelé. Il a été dans le viseur de ses bandits très puissants apres avoir photographié une fusillade de ce gang sur la route de l’Aéroport en mars 2021. Des médias internationaux ont publié les photos prises par Dieu-Nalio Chery.

“Je me suis mis à couvert depuis mars 2021, après avoir participé à une manifestation de Fantom 509, après le fiasco du 12 mars au Village-de-Dieu”, a déclaré le photojournaliste, Dieu-Nalio Chéry, sur Magik9.

Le photojournaliste n’a pas caché sa tristesse face à cette situation délicate qui le contraint à laisser Haïti avec sa famille. “Depuis que j’ai laissé Haïti, je n’ai jamais pris de photos”, cela me stresse”, dit-il en ajoutant : “Je ne veux pas l’accepter, j’ai vécu des moments difficile dans le métier, mais je n’avais jusque-là éprouvé de peur.”

Advertisement

Dieu-Nalio Chery a reçu plusieurs distinctions dans l’exercice de ce métier. Il a été à plusieurs reprises cibles des bandits armés. En 2015, il a failli se faire tuer par des hommes armés à Cité Soleil. En septembre 2019, il a été au menton par un fragment de projectile, quand le sénateur du Nord, Jean Mari Ralph Phétière avait dégainé son arme pour s’en prendre à de manifestants qui le menaçaient.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *