le-regime-tet-kale-a-depense-plus-de-50-millions-de-dollars-americains-au-nom-de-la-covid-19

Le régime Tet Kale a dépensé plus de 50 millions de dollars américains au nom de la Covid-19

Le MSPP de Greta Roy Clément a eu la part du lion, et la FAES a été la deuxième entité la plus gâtée par le fonds de réponse à la Covid-19 qui n’a pas abouti à des actions concrètes et durables


Vendredi 25 juin 2021 ((rezonodwes.com))– L’administration Moïse a décaissé durant la première vague de Covid-19, 2 milliards 247 millions 220 mille 289 gourdes et 34 millions 202 mille 718, 30 dollars américains, révèle un rapport du groupe Covigilance, titré « Évaluation de l’action du Gouvernement en réponse au coronavirus en Haïti ».

Bien que partagée entre six entités, c’est le ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) qui a été le plus grand bénéficiaire de cette somme, a rapporté le journal Le National sous la plume de Woovins St-Phard.

En effet, 68,40 % des décaissements du fonds de réponse à la Covid-19 ont été drainés vers ce ministère dirigé par Dr Greta Roy Clément et Lauré Adrien, respectivement ministre et directeur général du MSPP.

Le public peine à retracer les actions de ce ministère et les 500 tonnes de matériels et équipements qui devraient être importés de Chine se sont évaporées dans la nature.


Le Fonds d’assistance économique et sociale (FAES) pour sa part, a reçu 15, 80 % des fonds. Jusqu’à date, plus d’un million de familles n’ont pas vu l’ombre des 3 072 gourdes promises par Jovenel Moïse. Le FAES n’a fourni cet appui financier qu’à 263 265 ménages, choisis d’une façon opaque par les proches du régime.

Advertisement

Pierre Josué Agénor Cadet, le titulaire du MENFP (Ministère de l’Éducation Nationale et de la Formation Profesionnelle) s’est vanté d’avoir accompagné 100 000 enseignants et d’avoir transféré entre 100 000 et 200 000 gourdes à des écoles du secteur non-public entre mars à octobre. Mais, les cloches des associations et syndicats ont produit un autre son et les critiques ne tarissent pas.

Deux autres ministères, le MTPTC (Travaux Publics) et le MDE (Environnement) et une autre entité, le SNGRS (Service National de Gestion des Résidus Solides) ont été impliqués dans les dépenses anti-Covid occultes, sans résultats probants.


La Cour des Comptes et la Commission Nationale des Marchés Publics (CNMP) ont d’ailleurs émis des rapports défavorables sur certains contrats passés entre l’État haïtien et des firmes privées dans le cadre des actions contre la pandémie. Certains contrats ont même été retournés par la CSCCA pour non-conformité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *