cotes-de-fer-:-le-cojeca-interpelle-par-l’etat-de-delabrement-du-lycee-cleovil-mode

Côtes-de-Fer : Le COJECA interpellé par l’état de délabrement du Lycée Cléovil Modé

L’état de dégradation du bâtiment du Lycée Cléovil Modé choque au plus haut point le Collectif des jeunes cotiferois en action. Les membres du COJECA exigent des autorités du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle une intervention célère pour faciliter à des milliers de lycéens un environnement approprié à l’apprentissage.


Le Collectif des jeunes cotiférois en action attire l’attention des autorités compétentes sur la nécessité de remettre en état le bâtiment logeant le Lycée Cléovil Modé, totalement détérioré. Dans une note rendue publique par les membres du COJECA, une radiographie de l’environnement intérieur et extérieur de l’immeuble du lycée a été décrite.

Bâtiment délabré, mobiliers scolaires détériorés, absence de bibliothèque et d’espace de jeu, entre autres résument les obstacles qui fragilisent le niveau de l’apprentissage dans cette structure scolaire, souligne Ronaldo Moise, membre du COJECA.

En outre, le volet entretien de l’édifice se révèle une véritable illusion. Aucune intervention pour améliorer, faciliter des opérations d’assainissement de l’environnement n’a été engagée par les responsables en charge d’administrer l’institution, déplore Ronaldo Moise. Ce dernier évoque également qu’en période pluvieuse, les lycéens ne sont plus à l’abri des averses en raison de la situation lamentable de la toiture des salles.

Fondé en 1992, le Lycée Cléovil Modé a déjà formé plusieurs générations d’intellectuels et de socioprofessionnels dans le Sud ’Est d’Haïti. La note rappelle également que l’établissement dessert des jeunes de la 6ème section communale la Hatte, Jolibois, Bodari. Des enfants des localités Cavalier, Carrefour Jean-Paul, Kamapeche, Morne-Blanc et du centre-ville de Côtes-de-Fer sont durement touchés par les conditions critiques de l’apprentissage au Lycée Cléovil Modé.


Il est à noter que le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet se vante d’avoir réhabilité et construit plus d’une centaine d’établissements scolaires sous son administration.

Le Lycée Cléovil Modé figure-t-il dans le carnet des réalisations de ce régime ?

Hervé Noel

vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *