les-«400-mawozo»-attaquent-un-commissariat,-incendient-des-vehicules-et-creent-la-panique-a-croix-des-bouquets

Les «400 Mawozo» attaquent un commissariat, incendient des véhicules et créent la panique à Croix-des-Bouquets

Rien ne semble augurer une garantie sécuritaire après l’intervention des forces de l’ordre pour reprendre le contrôle de la situation. À la Croix-des-Bouquets, dès l’aube du samedi, la démonstration armée des «400 Mawozo» a laissé ses empreintes


Samedi 26 juin 2021 ((rezonodwes.com))– Au moins une dizaine de véhicules garés sur la voie publique, à proximité d’une église ont été incendiés par les hommes des «400 Mawozo». Les hommes armés ont également attaqué une infrastructure policière dans la commune, rapporte un média local. 

Des policiers affectés au commissariat de la Croix-des-Bouquets ont vécu la terreur pour repousser les bandits. En nombre imposant et  aparamment mieux armés que les policiers, les «400 Mawozo» ont dégainé leurs armes à feu et contraint des passants à se mettre à l’abri des projectiles. 

Dans l’intervalle, on dénombre plusieurs cas de blessés par balles au sein de la population civile. Un citoyen retranché dans un tap-tap a été touché à la jambe, selon des témoins.

Advertisement

En outre, à la suite des appels à l’aide, des policiers ont été déployés dans la ville pour tenter de ramener l’ordre. Des éléments de l’UDMO, de la BRI, de SWAT Team ont été instruits pour repousser les assauts des criminels. Aucune arrestation, aucun bandit n’a été stoppé par les forces de l’ordre.

Les «400 Mawozo» sont repartis après avoir mis en ébullition la Croix-des-Bouquets et une partie de la commune de Tabarre.


En dépit d’un retour au calme, la situation demeure précaire. La relance des activités socio-économiques peine à se réaliser. Le transport en commun et les marchés publics, entre autres, ont pratiquement été à l’arrêt.  

Hervé Noël
vevenoel@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *