corruption-–-blanchiment-:-jovenel-moise-pourra-t-il-respecter-les-engagements-pris-par-devant-le-gafi

Corruption – Blanchiment : Jovenel Moïse pourra-t-il respecter les engagements pris par devant le GAFI

ULCC montrez que vous êtes réellement utile au pays ?

Dimanche 27 juin 2021 ((rezonodwes.com))–

Le Groupe d’action financière (GAFI) ou Financial Action Task Force (FATF) est un organisme intergouvernemental de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.


Selon le Gafi au cours de ce mois de juin 2021, le regime de facto d’Haïti s’est engagé politiquement à travailler avec le GAFI et le CFATF pour renforcer l’efficacité de son régime de LBC/FT.

Jovenel Moïse , à travers les responsables de la Banque Centrale (BRH) a promis qu’Haïti s’efforcera de mettre en œuvre son plan d’action, notamment en :

(1) développant son processus d’évaluation des risques de BC / FT et en diffusant les conclusions ;

(2) faciliter le partage d’informations avec les homologues étrangers concernés ;

(3) remédier aux lacunes techniques de son cadre juridique et réglementaire qui entravent la mise en œuvre des mesures préventives de LBC/FT et mettre en œuvre une surveillance de LBC/FT basée sur les risques pour toutes les institutions financières et les EPNFD considérées comme constituant un risque de BC/FT plus élevé ;


(4) s’assurer que les informations de base et sur les bénéficiaires effectifs sont conservées et accessibles en temps opportun ;

(5) assurer une meilleure utilisation des renseignements financiers et autres informations pertinentes par les autorités compétentes pour lutter contre le BC et le FT ;

(6) remédier aux lacunes techniques de son infraction de BC et démontrer que les autorités identifient, enquêtent et poursuivent les cas de BC d’une manière compatible avec le profil de risque d’Haïti ;

(7) démontrer une augmentation de l’identification, du traçage et de la récupération des produits du crime ;

Advertisement

(8) remédier aux lacunes techniques de son infraction de FT et de son régime de sanctions financières ciblées ;

(9) effectuer une surveillance appropriée basée sur les risques des OBNL vulnérables aux abus de FT sans perturber ou décourager les activités légitimes des OBNL

Le Groupe d’action financière (Gafi) a annoncé vendredi avoir placé Haïti, Malte, les Philippines et le Soudan du Sud sur la liste «grise» des pays soumis à une surveillance accrue, à l’issue de son assemblée plénière.


Rappelons que. Haiti est sous la surveillance accrue de Gafi.
«Lorsque le Gafi place une juridiction sous surveillance accrue, cela signifie que le pays s’est engagé à résoudre rapidement les manquements stratégiques identifiés dans des délais impartis et peut se voir imposer des contrôles supplémentaires», explique un communiqué de Gafi

Notons également que les activités criminelles(kidnapping et autres) des gangs controlés par le pouvoir PHTK ont généré des millions de dollars américains.

Et on se demande comment Jovenel Moïse pourra proceder à l’identification, le traçage et la récupération des produits des crimes commis par ses propres gangs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *