haiti-–-le-prix-d’une-dose-de-vaccin-covid-19-pourrait-etre-« exorbitant »,-craint-l’-association-des-pharmaciens-denoncant-la-demission-de-l’etat-supplante-par-le-secteur-prive

Haiti – Le prix d’une dose de vaccin Covid-19 pourrait être « exorbitant », craint l’ Association des Pharmaciens dénonçant la démission de l’Etat supplanté par le secteur privé

Faillite de l’état haïtien|Covid – Les autorités de facto confient l’importation des vaccins au secteur privé.

L‘Ingénieur Jovenel Moise, un des plus grands usurpateurs de titre en Haiti, et le docteur Claude Joseph continuent de battre les records de grande incompétence dans la gestion des affaires publiques. Ainsi, Haiti est en passe de devenir le seul pays où le gouvernement confie la gestion des doses de vaccins covid-19 uniquement au secteur privé. L’Association des Pharmaciens Haïtiens craignant la « commercialisation » des vaccins, armés de courage, tirent la sonnette d’alarme.

Dimanche 27 juin 2021 ((rezonodwes.com))–L’Association des pharmaciens haïtiens a jugé « irresponsable et injuste la décision du gouvernement – de facto – d’autoriser l’importation privée de vaccins anti-Covid-19, sans d’abord lancer la campagne de vaccination publique« .

Cette disposition pourrait être « une opportunité commerciale pour le secteur« , mais pas pour la population car le coût des vaccins sera « exorbitant » et la plupart des Haïtiens n’y auront pas accès, ont averti les professionnels.

Ils ont également mis en doute la capacité du ministère de la santé à inspecter les médicaments introduits dans le pays, car « Haïti ne dispose pas d’un laboratoire de contrôle de qualité capable de vérifier si un vaccin est faux ou non« , ont-ils insisté.

L’ancienne responsable de la santé, Dr. Josette Bijou, qui a mis en doute la capacité du gouvernement de facto à contrôler le processus avant, pendant et après la vaccination, a fait des déclarations similaires.

Advertisement

Elle a également mis en garde contre l’inégalité d’accès au médicament, en particulier pour ceux qui ne peuvent se le permettre dans les établissements privés.

Haïti où une vingtaine de personnes ont dilapidé plus de 4$ milliards, est actuellement l’un des rares pays à ne pas avoir encore entamé le processus de vaccination et attend l’arrivée de 130 000 doses en provenance d’AstraZeneca, par le biais du mécanisme Covax de l’Organisation mondiale de la santé.

En outre, une enquête récente a révélé que 76 % des quelque 12 millions de citoyens refuseraient de se faire vacciner s’il était disponible dans le pays, tandis que seulement 9 % l’accepteraient sans contrainte, indique l’étude.

La pandémie était relativement sous contrôle dans le pays jusqu’en mai de cette année, lorsque les cas ont été multipliés par six et les décès par sept à la même année où le régime illégal de Jovenel Moise décidait d’organiser un carnaval coronavirus à Port-de-Paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *