tragedie-en-mer-–-20-boat-people-haitiens,-dont-2-enfants,-retrouves-morts-sur-un-bateau-a-la-derive-non-loin-des-iles-turks-et-caicos

Tragédie en mer – 20 boat people haïtiens, dont 2 enfants, retrouvés morts sur un bateau à la dérive non loin des îles Turks et Caicos

Des ressortissants haïtiens, nous n’en savons rien pour l’instant ? Sur ces quelques mots nous croisons tous nos doigts et espérons grandement qu’il ne s’agit pas un des nôtres quoique chez nous en Haiti, une misère accrue et l’insécurité incontrôlable des gangs affiliés au pouvoir de Jovenel Moise, pourraient les contraindre à risquer leur vie en haute mer ! 


Dimanche 27 juin 2021 ((rezonodwes.com))–Un bateau a été retrouvé à la dérive à environ 2 kilomètres au large de l’île de Grand Turk avec 20 morts à bord, dont deux enfants, ont déclaré dimanche les autorités des îles Turks et Caicos.

Les autorités ont déclaré que les enquêteurs avaient exclu tout acte criminel mais qu’ils essayaient toujours de déterminer ce qui s’était passé. L’identité et l’origine des morts font également l’objet d’une enquête.

Des pêcheurs ont repéré le petit bateau jeudi matin et ont alerté la branche maritime de la police royale des îles Turks et Caicos, qui a remorqué le navire à terre.

Le responsable des communications de la police, Takara Bain, a déclaré dans un communiqué de presse que les enquêteurs avaient écarté l’hypothèse d’un acte criminel et examinaient d’autres possibilités, sans don ner de détails.

Advertisement


Le commissaire de police Trevor Botting a souligné que le bateau semblait provenir de l’extérieur des Caraïbes et que les autorités ne pensaient pas qu’il avait les Turks et Caicos comme destination.

« Mes enquêteurs travaillent à établir leur identité et à déterminer comment ils ont trouvé la mort », a déclaré M. Botting.

Les îles Turks et Caicos attirent souvent les Haïtiens désespérés qui cherchent à fuir ce pays frappé par la pauvreté et le territoire a également été utilisé comme point de transbordement par les trafiquants d’êtres humains.

En juin 2020, Srikajamukam Chelliah, citoyen canadien né au Sri Lanka, a plaidé coupable à des accusations de trafic d’êtres humains devant un juge des îles Turks et Caicos et a été condamné à 14 mois de prison. Il a été extradé vers la Floride et condamné le 24 février à 32 mois de prison pour conspiration en vue de faire entrer clandestinement des personnes aux États-Unis.


Chelliah avait été pris en août 2019 à la tête d’un bateau transportant 158 personnes, dont 28 Sri Lankais. Ces personnes avaient déclaré aux enquêteurs qu’elles se dirigeaient vers les États-Unis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *