haiti|corruption-–-ramoncite-accime-degele-les-avoirs-des-presumes-dilapidateurs-de-fonds-de-petro-caribe.-l’opposition-crie-au-scandale-et-planifie-un-sit-in-devant-le-ministere-de-la-justice

Haiti|Corruption – Ramoncite Accimé dégèle les avoirs des présumés dilapidateurs de fonds de Petro Caribe. L’opposition crie au scandale et planifie un sit-in devant le ministère de la Justice

Question à Me. Ramoncite Accimé : si un arrêt de débet avait autant d’importance comme il le prétendait, alors que fait Hérard Abraham au sein de la commission de Jovenel Moise ? Cher maître, vous qui avez relaté l’absence d’arrêt de débet émis par la Cour des Comptes pour pouvoir poursuivre votre enquête, cette même Cour n’en avait-elle pas émis un contre M. Abraham ? Et que fout-il aujourd’hui aux côtés de Jovenel Moise ? Comme vous êtes incohérent et grand receleur. Kreyon listwa pa gen efas !

Accimé ! Est-ce bien ce nom de famille que vous comptez léguer à la postérité qui se retrouvera tout comme aujourd’hui sans eau, sans électricité, sans hôpitaux, sans infrastructures à cause de ce crime financier du siècle auquel ont participé Jovenel Moise, Laurent Lamothe, Wilson Laleau, Jean Max Bellerive, Michel Martelly… ?

Mardi 29 juin 2021 ((rezonodwes.com))– Des membres du secteur de l’opposition haïtienne ont appelé lundi à un sit-in devant le ministère de la Justice pour protester contre la décision du juge Ramoncite Accimé, à la solde du Palais national, de débloquer les fonds gelés appartenant aux principaux indexés dans la dilapidation de fonds de Petro Caribe.

La manifestation est prévue pour mardi, a annoncé l’avocat André Michel, porte-parole du Secteur démocratique et populaire.

Me. Michel a averti les banques et les institutions commerciales que les comptes des personnes impliquées dans le détournement des caisses de l’État, selon le rapport de la Cour des Comptes, devaient rester gelés jusqu’à ce que l’appel soit résolu.

Le juge Ramoncite Accime, qui travaille sur le dossier depuis deux ans, et accusé de travailler pour le compte du régime PHTK, a rendu une ordonnance de suspension de l’enquête sur le détournement de plus de quatre milliards de dollars du Trésor public, arguant que l’absence de l’arrêt de débet, un jugement de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif et de décision du Parlement bloque son déroulement. Pourtant, l’ancien-général Hérard Abraham et ex-ministre des Finances qui fait l’objet d’un arrêt de débet

Advertisement
, est nommé par Jovenel Moise, le patron de Me. Accime, pour écrire à son gout une nouvelle constitution contestée.

Cette décision a suscité le rejet des forces qui ont porté l’affaire devant les tribunaux et ont accusé le magistrat de suivre des motivations personnelles.

Michel a estimé que le travail du magistrat est partisan, et ne tient pas juridiquement car l’enquête sur la corruption est totalement différente de celle de l’administration.

« Avec cet ordre glissant du juge Accimé, il devrait être clair, même pour le commun des mortels, que la présence au pouvoir de Jovenel Moïse et du parti haïtien Tet Kale au pouvoir est, comme nous l’avons toujours dit, le principal obstacle à l’issue du procès », a-t-il récemment déclaré lors d’une conférence de presse.

Pour sa part, Pierre Esperance, directeur du Réseau national de défense des droits de l’homme, a indiqué qu’il y avait des contradictions dans les actions de de Me. Accimé et a décrit le dossier comme un vaste scandale de corruption impliquant des fonctionnaires et des entreprises privées dont plusieurs appartenant à Jovenel Moise, un usurpateur de titre.

Le détournement de fonds de l’État, qui éclabousse Jovenel Moïse, ainsi que quelque 14 responsables gouvernementaux depuis l’administration de René Préval a généré des protestations massives depuis la fin de 2018, obligeant le gouvernement à ouvrir une enquête sans suivi direct.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *